Retour

Attentat terroriste à Québec : « Nous devons nous montrer unis pour aller de l’avant », dit Justin Trudeau

Les chefs des partis politiques à Ottawa ont dénoncé unanimement la violence de l'attaque terroriste qui a eu lieu hier soir dans une mosquée de Québec et ont exprimé leur solidarité à la communauté musulmane cet après-midi, à la Chambre des communes.

« Ces personnes ont été visées uniquement parce qu’elles pratiquaient leur religion. C’est une attaque contre les valeurs les plus profondes et les plus chères aux Canadiens. L’ouverture, la diversité et la liberté de religion », a lancé en préambule le premier ministre Trudeau, devant le parterre de député.

Affirmant que « nous allons aller au fond des choses », M. Trudeau n’a toutefois pas précisé les mesures qu’il comptait prendre pour ce faire, affirmant toutefois : « nous ne répondrons pas à la violence par la violence ».

Son discours a plutôt été un message de fraternité envers la communauté musulmane.

L’horrible crime d’hier soir contre la communauté musulmane est un acte terroriste contre le Canada et contre tous les Canadiens. Nous porterons le deuil de cette attaque dévastatrice, et puis nous prendrons le chemin de la guérison ensemble.

Justin Trudeau

« Je tiens à m’adresser directement aux plus de 1 million de Canadiens de confession musulmane. Vous êtes ici chez vous », a-t-il également tenu à déclarer.

Les auteurs de tels actes […] cherchent à nous diviser, à semer la discorde et la haine. Un tel acte de violence n’a pas sa place dans la société canadienne.

Justin Trudeau

« Notre pays n’est pas à l’abri du terrorisme »

De son côté, la chef conservatrice, Rona Ambrose, a déclaré : « encore une fois, nous en sommes à rendre hommage à des personnes qui ont été tuées en raison d’un geste gratuit. »

Mme Ambrose a elle aussi mentionné que la tuerie survenue à Québec était une attaque aux valeurs canadiennes. « Cela va à l’encontre des principes mêmes qui ont fondé notre pays », a-t-elle dit.

Selon la chef conservatrice, bien que le Canada vit dans une paix relative, il est important d’être conscients que le terrorisme peut toujours frapper.

La motivation, c’est la haine et l’ignorance. Nous devons être prêts à réagir. Nous devons toujours maintenir notre vigilance à l’endroit de cette menace.

Rona Ambrose

« Nous ne pouvons pas tolérer la haine et la violence »

Quant au chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, il a insisté sur le fait que les Canadiens devaient rester unis, notamment « pour lutter contre la haine, l’intolérance et l’islamophobie. » Message peut-être pour les nouveaux dirigeants de nos voisins du Sud, il a aussi mentionné vouloir combattre « ceux qui propagent des politiques de peur et de division ».

Aujourd’hui, certains ne se sentent pas en sécurité dans leur communauté. Et cela, nous ne pouvons pas l’accepter. Le Canada est un pays de diversité, de paix et d’inclusion.

Thomas Mulcair

« Un climat malsain s’est introduit dans notre société et dans tout l’Occident »

Pour sa part Rhéal Fortin, le chef du Bloc québécois, a lancé un message « d’amour et de solidarité ».

Nous ne comprenons pas cette violence, cette barbarie. […] Il faut que ça arrête. Nous la dénonçons, nous la rejetons et nous la méprisons profondément.

Rhéal Fortin

Plus d'articles

Commentaires