Audrey Lacroix n'est pas passée à côté de son moment. La Québécoise a survolé la finale du 200 m papillon des essais olympiques canadiens de natation, vendredi à Toronto, et vivra à Rio ses troisièmes Jeux.

Lacroix, 32 ans, a croqué dans cette course, intouchable dans sa spécialité. Elle a arrêté le chrono à 2 min 8 s 58/100, bien en dessous du standard olympique (2:09,33) qu'elle devait réussir pour aller à Rio.

Spécialiste du 100 m papillon, Katerine Savard a connu une première moitié de course inspirée, mais a perdu de sa vigueur dans les 100 derniers mètres. Malgré sa 2e place, elle n'a pas de billet olympique, à cause de son temps (2:10,82).

Sophie Marois (2:14,47) a complété un podium tout québécois.

« C'est gros pour moi, a commenté Audrey Lacroix à chaud après sa course. Je ne pensais pas nager encore à 32 ans et me rendre à mes troisièmes Jeux. Je me suis même déjà demandé si je pourrais y aller une fois. Mon sourire dit tout! C'est un bonus dans ma carrière ».

Il fallait la voir saisie par l'émotion, quand l'annonceur maison a mentionné qu'elle irait à ses troisièmes Jeux en l'invitant à monter sur la première marche du podium.

Audrey Lacroix se réjouit d'aller à Rio, mais estime cependant ne pas avoir fait une très bonne course pour s'y qualifier, insatisfaite de ses 50 derniers mètres. Son entraîneur Ben Titley a dédramatisé la situation avec humour.

Audrey Lacroix avait pris le 12e rang du 200 m papillon à Londres en 2012 et le 13e quatre ans plus tôt à Pékin, à ses premiers Jeux.

Condorelli, comme prévu

Santo Condorelli n'a pas réussi à nager sous les 48 s en finale du 100 m libre, comme il l'espérait, mais en a fait assez pour se qualifier pour ses premiers Jeux olympiques.

L'Ontarien de 21 ans a touché le mur le premier en 48,16, un temps plus lent qu'au tour préliminaire (48,09), mais largement sous le standard olympique (48,99).

« J'ai beaucoup de choses à travailler d'ici Rio, a-t-il lancé après sa course. Mais je ne peux pas me plaindre, j'ai fait l'équipe ».

Le Britanno-Colombien Yuri Kisil, 2e en 48,58, accompagnera Condorelli dans cette épreuve au Brésil.

Markus Thormeyer (49,38) et Evan Van Moerkerke (49,75), 3e et 4e, se sont quant à eux assurés d'une place de relayeur au 4 x 100 m libre, épreuve qu'ils nageront avec Condorelli et Kisil.

Encore Pickrem

Après s'être payé Emily Overholt au 400 m quatre nages mercredi, Sydney Pickrem en a remis au 200 m quatre nages. La jeune sensation de 18 ans d'Halifax a réglé la course en 2:11,81 pour s'assurer d'un deuxième billet pour Rio.

Erika Seltenreich-Hodgson, 3e derrière Pickrem et Overholt au 400 m quatre nages, n'est pas passé à côté de sa qualification olympique cette fois-ci. Sa 2e place et son chrono de 2:12,47 l'envoient à Rio.

Plus d'articles

Commentaires