Retour

Baseball : la ligue Can-Am rêve à une expansion cubaine

La ligue de baseball Can-Am, au sein de laquelle évoluent les Capitales de Québec, souhaite élargir ses horizons et accueillir éventuellement deux équipes cubaines.

Le président des Capitales, Michel Laplante, admet d'entrée de jeu que les obstacles sont nombreux avant d'arriver à cette expansion. Avec les autres propriétaires des équipes de la ligue, il profitera du passage de l'équipe nationale cubaine à Québec cette semaine pour étoffer le projet avec les dirigeants de la ligue cubaine.

« L'intérêt est vraiment fort des deux parties, donc c'est de trouver une façon de pouvoir faire ça », raconte Michel Laplante. Le principal défi sera de gérer les visas des joueurs américains qui devront se rendre à Cuba et vice-versa.

« Je pense que c'est là que c'est plus compliqué. Du côté politique, est-ce que ça fait partie des contraintes de l'embargo? Est-ce qu'une équipe cubaine peut faire partie de la ligue Can-Am qui est une ligue américaine? Il y a un salaire qui serait donné à un joueur cubain, payé par Cuba, est-ce que tout ça c'est légal? On n'est pas certain. »

Une chose est sûre, le lien de confiance entre la ligue Can-Am et l'élite du baseball cubain est déjà bien établi. L'équipe nationale cubaine dispute une deuxième série de matchs en Amérique du Nord cette année et depuis quatre ans, les Capitales de Québec ont réussi à recruter plusieurs joueurs cubains pour les intégrer à l'équipe.

Coûts de transport

Côté transport, Michel Laplante explique qu'il serait impensable qu'une seule équipe cubaine joigne le circuit. Il en faudrait au moins deux pour justifier le déplacement des différentes équipes sur l'île de la mer des Caraïbes.

Ainsi, deux équipes canadiennes ou américaines pourraient se rendre à Cuba en même temps pour disputer deux séries de quatre matchs.

« C'est pas beaucoup pire d'arriver en avion, de s'installer là-bas, et de ne pas avoir d'autobus pour se transporter de ville en ville à tous les jours », explique Michel Laplante en précisant que chaque jour sur la route coûte habituellement entre 2000 $ et 3000 $.

Le premier de quatre matchs de la série cubaine à Québec sera disputé lundi soir. Mardi, la terrasse du stade Canac sera officiellement nommée en l'honneur de Roberto « Bob » Bissonnette, actionnaire des capitales décédé dans un accident d'hélicoptère en septembre.

Le chanteur avait l'habitude de se produire en spectacle tous les mardis soir. C'est maintenant sa conjointe, Marie-Pierre Simard qui gère les événements de la terrasse. Mardi, le groupe Jesse Cain, originaire de Nashville, sera sur la scène pour le premier événement d'envergure de la saison.

Plus d'articles

Commentaires