Retour

Bassin du lac Saint-Charles : promoteurs immobiliers inquiets

Une quinzaine de promoteurs immobiliers de la couronne nord se regroupent pour faire pression sur la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). Ceux-ci craignent de devoir mettre un frein à leurs projets déjà entamés à Stoneham.

Depuis l'annonce du moratoire sur les projets de construction dans le bassin versant du lac Saint-Charles, plusieurs clients de ces promoteurs s'inquiètent pour l'avenir de leur terrain.

« Ça implique peut-être de me louer une maison, explique Kevin Dufour, qui vient d'acheter une terrain à Stoneham. On attend le développement de tout ça pour ne pas [se retrouver] dans la misère. »

Une concertation nécessaire

Les promoteurs et le maire de Stoneham dénoncent leur exclusion des négociations. Ils aimeraient être impliqués dans la discussion, comme près de 300 terrains de la municipalité sont visés par le moratoire.

« Contrairement à ce que dit la résolution 95 de la CMQ - que tous les partenaires impliqués sont autour de la table -, je ne suis pas autour de la table et je ne suis pas autour de la table », dénonce le maire de Stoneham, Robert Miller. 

Pour l'instant, impossible de savoir quelles mesures seront prises à la fin du moratoire. La Communauté métropolitaine de Québec rendra sa décision le 11 mars.

- D'après le reportage de Jérémie Legault

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards