Retour

Bilan de mi-mandat du maire Labeaume : deux ans de « reports » et de « retards »

Le chef de Démocratie Québec a présenté une longue liste de projets « retardés », « reportés » ou « refaits » par le maire Régis Labeaume, en guise de bilan de mi-mandat.

« Le maire a reporté beaucoup de décisions et beaucoup de projets au cours de la dernière année », a déploré le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, Paul Shoiry, deux ans après la réélection du maire pour un troisième mandat.

À titre d'exemple, il cite le projet d'usine de biométhanisation, dont l'ouverture est maintenant prévue en 2022. « Il va s'être passé sept ou huit ans sans que les matières putrescibles et organiques soient collectées et valorisées à la ville de Québec alors que la plupart des villes au Québec le font », a-t-il souligné.

Paul Shoiry rappelle également que la Ville n'a toujours pas dévoilé son plan d'action pour contrer le piètre état du lac Saint-Charles, dont l'annonce devait être faite il y a au moins un an. La présentation est maintenant prévue cet automne.

Paul Shoiry a également dénoncé que le plan de mobilité durable et le plan directeur du réseau cyclable « n'ont pas été réalisés ». Le chef de l'opposition souligne aussi les changements apportés aux projets d'écoquartiers de D'Estimauville et de la Pointe-aux-lièvres qui repoussent les échéanciers.

L'opposition estime également que l'administration Labeaume bloque constamment ses propositions. « À Démocratie Québec, on a essayé de faire avancer des dossiers, mais chaque fois qu'on a essayé, on nous fait passer au vote et le maire utilise sa majorité pour ne pas faire avancer les dossiers. »

À deux ans des prochaines élections municipales, le parti d'opposition se prépare à lancer sa course à la chefferie, qui se tiendra en 2016. Paul Shoiry maintient qu'il n'a pas l'intention de se présenter. « Ce n'est pas dans mes plans. » Il n'a pas décidé non plus s'il se présentera comme conseiller aux élections municipales de 2017.

Plus d'articles

Commentaires