Retour

Bilan du FEQ : « On ne peut pas être plus heureux »

L'organisation du Festival d'été de Québec sort plus que satisfaite de la 50e présentation de l'événement qui s'est tenu sur 11 jours dans des conditions météo idéales, devant une foule exemplaire.

Les organisateurs qui ont livré ce matin le bilan au lendemain de la clôture du FEQ, estiment que la 50e présentation du festival a été un succès sur toute la ligne en termes de qualité des spectacles, d'achalandage, de satisfaction des artistes, des retombées de l’événement et même de météo.

« Ça a été une très belle édition, on ne peut pas être plus heureux de ce matin », dit Daniel Gélinas, président directeur général du festival qui fait un parallèle entre le marathon que représente le festival et le monde du hockey.

La direction se montre très heureuse du bon déroulement logistique de l’événement, mais salue particulièrement le comportement des festivaliers qui sont toujours demeurés dans l’esprit de la fête.

« Pour tous les journalistes étrangers qui viennent, ils n’en reviennent pas, tant de monde, tant de calme, tant de gens qui fêtent et en même temps pas de débordement, respect, calme, festif, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de mots pour qualifier l’ambiance », souligne Daniel Gélinas.

Les fouilles à l’entrée avec la sécurité relevée ont un peu ralenti l’entrée sur les sites, admet Daniel Gélinas, mais il estime que la mesure n’a pas nui au plaisir des festivaliers.

Sur toutes les scènes

Le directeur de la programmation, Louis Bellavance, a aussi des éloges à faire pour le public qui a fait preuve de curiosité et a été présent dans les grands rendez-vous comme sur les plus petites scènes.

« On se demande tout le temps si les gens vont nous suivre? Mais les gens ont osé Kendrick, Gorillaz, sur toutes les scènes. […] Ça nous donne envie de prendre des risques, de continuer à être audacieux ».

Il affirme aussi que les artistes ont été comblés. « On a été ensevelis de courriels, de téléphones et messages d’appréciation de la part des équipes de tous les artistes qui sont venus », dit M. Bellavance.

Il cite notamment P!NK, les Backstreet Boys, Dirty Nil et Mondo Cozmo pour ne nommer que ceux-là.

Le FEQ qui célébrait ses 50 ans cette année avait aussi ajouté de l'animation de rue pour l'occasion. L'organisation affirme que toutes les activités périphériques ont également atteint leur cible.

Le bus populaire

L’organisation souligne aussi la performance du Réseau de transport de la capitale qui a facilité les déplacements d’un grand nombre de festivaliers. Selon le RTC, 315 000 déplacements ont été faits pendant les 11 jours du Festival. L’achalandage le plus élevé a été pour la soirée de P!nk avec 46 800 déplacements.

Les navettes pour le festival ont par ailleurs connu une hausse d’achalandage de 10 %.

Les titres FestiBUS créés spécialement pour le Festival d’été de Québec se sont aussi avérés populaires auprès des festivaliers. Les ventes ont augmenté 24,1 %.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine