Retour

Bile automobile : Un premier album hors-norme pour l'Orchestre d'hommes-orchestres

Après des années d'exploration musicale et performative autour de la musique « visible et éphémère » l'Orchestre d'hommes-orchestres (ODHO) innove avec un premier album qui réunit des extraits de divers projets réalisés par le collectif.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Depuis plus de 15 ans, l'ODHO sillonne le monde avec une oeuvre conçue autour d'une « musique qu' on voit ». L'ODHO sort de ses habitudes en enregistrant un premier album « durable » intitulé Bile automobile.

« Pour les membres de l'ODHO, enregistrer un album n'était pas une priorité. Mais il est venu un temps où on ne pouvait juste plus vivre perpétuellement en tournée », explique Gabrielle Bouthiller, membre du collectif.

Un album aux univers multiples

Au total, onze pistes sonores aux accents variés comme le blues ( Higway 61 blues ), le rock ( Justement là ) et la chanson française invitent le spectateur au voyage.

L'album Bile automobile nous entraine dans l'univers éclectique de l'ODHO.

On a tour à tour l'impression d'évoluer chez les forains (Le retour du printemps), dans un film de Jacques Tatie ou encore chez les surréalistes.

« C'était l'occasion de faire vivre au public une petite bulle d'expérience sonore », raconte Gabrielle Bouthiller.

Bile automobile

L'ODHO a intitulé son premier album Bile Automobile en l'honneur des véhicules qui ont accompagné leur route.

« On a réalisé que beaucoup d'éléments pointaient vers l'automobile, par exemple la pièce La route est longue se déroule dans une voiture, le spectacle Tintamare Caravane ou encore Ciné-Parc. C'est notre façon de travailler. »

Le disque qui paraît sous étiquette P572 est lancé samedi entre 17 h et 19 h à l'Espace parvis, dans le secteur Limoilou.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine