Retour

Blaney accuse Mulcair d'avoir abandonné la Davie en 2002

Après avoir fait l'objet mercredi de critiques de la part du chef néo-démocrate dans le dossier de la Davie, le ministre et député sortant dans Bellechasse-Lévis-Les Etchemins, Steven Blaney, a répliqué aux attaques de Thomas Muclair, l'accusant d'avoir abandonné le chantier en 2002.

« Je tiens à remettre les pendules à l'heure », a lancé d'entrée de jeu Steven Blaney, faisant référence aux propos de Thomas Mulcair, qui a tourné en ridicule mercredi la signature d'une lettre d'intention entre Chantier Davie et Ottawa, annoncée quelques jours avant le déclenchement des élections, pour l'octroi d'un contrat pour la Marine royale canadienne.

Déclarations contradictoires, dit Blaney

Jeudi matin, Steven Blaney a cité des propos tenus par Thomas Mulcair en 2002, au moment où il était député libéral provincial.

« Pourquoi risquer des millions de dollars dans un chantier maritime toujours en faillite alors qu'on a des besoins criants en santé et en éducation, Mme la présidente? », aurait soutenu Thomas Mulcair à l'Assemblée nationale.

« J'invite M. Mulcair à faire preuve de rigueur », a lancé Steven Blaney, accusant le chef du NPD d'avoir abandonné le chantier au moment où il était aux prises avec d'importantes difficultés financières.

Selon Steven Blaney, les travailleurs de la Davie doivent savoir à quelle enseigne loge Thomas Mulcair. « Il faut faire en sorte que ses déclarations contradictoires soient mises au grand jour pour que les travailleurs sachent à qui ils ont affaire. Ils ont affaire à un élu qui a abandonné le chantier au moment où il avait besoin des élus. »

Steven Blaney s'est par ailleurs réjoui que le gouvernement Harper poursuive les discussions avec le chantier lévisien au sujet de l'octroi d'un contrat pour la transformation d'un porte-conteneurs en navire ravitailleur pour la Marine royale canadienne.

À la défense du bilan conservateur

Le député sortant a aussi insisté sur le fait que les députés du NPD n'ont obtenu, selon lui, aucun résultat concret en quatre ans dans la région de Québec, où ils occupent sept circonscriptions depuis 2011.

En revanche, a dit Steven Blaney, le Parti conservateur du Canada revendique la reconstruction du Manège militaire et l'ouverture à l'année de la côte Gilmour.

Dans sa circonscription, Steven Blaney a tenu à rappeler que 50 millions de dollars ont été investis au cours des quatre dernières années. Le Fort-Numéro-Un et l'usine de filtration de Saint-Romuald ont notamment profité des investissements, a-t-il fait savoir.

Mulcair tergiverse sur Énergie Est, selon Blaney

Le député conservateur est aussi revenu sur la position de Thomas Mulcair au sujet du projet Énergie Est de TransCanada.

Comme le chef bloquiste l'avait fait récemment, Steven Blaney a reproché à Thomas Mulcair de faire preuve de tergiversations dans ce dossier et de tenir un double discours, une attaque reprise par le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, au cours du débat de jeudi dernier.

« On voit que dépendant du temps [...], les positions de M. Muclair évoluent », a-t-il dit.

Or, une vérification faite par Radio-Canada a démontré que le chef du NPD a toujours affirmé qu'un appui à Énergie Est se ferait sous réserve d'une analyse environnementale complète.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine