Retour

Bombardier compte sur La Pocatière pour accélérer l'assemblage des tramways de Toronto

Bombardier appelle en renfort les travailleurs de son usine de La Pocatière, au Québec, pour accélérer l'assemblage des tramways de Toronto en cours à Thunder Bay, même si la cadence de production ne changera pas à court terme.

Le calendrier de livraison des tramways accuse déjà plus d'un an de retard, après une litanie de problèmes de fabrication et une grève à l'usine de Thunder Bay.

Le PDG de la Commission des transports de Toronto (CTT), Andy Byford, disait dans un récent rapport qu'il était « profondément frustré » par la situation. La Ville réclame plus de 50 millions de dollars en dédommagements à Bombardier.

Le nouveau président de Bombardier Transport, Amériques, Benoît Brossoit, a indiqué lundi avoir jugé qu'il s'agissait d'une « priorité », après son entrée en poste il y a deux semaines.

Pas de solution à court terme

Selon Marc-André Levebvre de Bombardier l'usine de La Pocatière au Québec fabriquera des pièces comme le sous-châssis et la loge de conduite pour en assurer la plus haute qualité de production.  Le nombre d'employés concernés n'a pas encore été déterminé. L'assemblage final continuera à avoir lieu à Thunder Bay.  Par ailleurs, une autre chaîne de production pour l'assemblage final doit être ajoutée dans l'une des usines de la multinationale au Canada ou à l'étranger.

La compagnie doit donner plus de détails à la CTT sur ses plans au cours des « prochaines semaines ».

À court terme, toutefois, Bombardier réduit, en fait, la cadence de production promise. Jusqu'en mars dernier, la compagnie disait que quatre nouveaux véhicules seraient livrés chaque mois. Or, le communiqué de l'entreprise précise maintenant qu'un total de 16 tramways seront assemblés avant la fin de l'année pour un total de 30, souligne la CTT, comparativement à la cinquintaine de véhicules attendus.

Le PDG de la CTT, Andy Byford, demande des excuses publiques de la part de Bombardier.

Le président de la Commission des transports Josh Colle dit qu'il « croira [Bombardier] lorsqu'il verra [les tramways livrés] ». M. Colle affirme que la compagnie peut et doit faire plus pour accélérer la production, incluant l'ajout de quarts de travail dans ses usines.

Bombardier assure néanmoins que l'ensemble des 204 tramways commandés par Toronto, un contrat de 1,2 milliard, seront livrés comme prévu d'ici la fin de 2019. La Ville a reçu seulement 17 trams jusqu'à maintenant.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine