Retour

Budget fédéral : Québec sur le tracé du train à grande fréquence de Via Rail

Au moins trois grands projets de la région de Québec profiteront des subventions annoncées mardi avec le dépôt du budget fédéral. Ottawa a annoncé 50 millions de dollars pour l'Institut national d'optique (INO) et d'importantes sommes pour le transport en commun. Le projet de train grande fréquence (TGF) proposé par Via Rail est également dans les plans du gouvernement.

À ce sujet, le gouvernement fédéral a réservé des fonds pour une étude sur le TGF dans le corridor Québec - Windsor, de quoi réjouir les gens d'affaires de la région.

Le transporteur ferroviaire avait avancé la possibilité d'inclure la capitale uniquement dans la deuxième phase du projet.

« On parle du corridor Québec - Windsor, ce sont les signaux que Via Rail nous avait envoyés, donc ça confirme que Québec sera déjà dans le projet global », commente le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, Alain Aubut.

Le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, a lui aussi souligné cette avancée dans le budget fédéral. Il a parlé de « bonnes nouvelles pour la région de Québec ».

En décembre dernier, le maire de Québec, Régis Labeaume, se disait prêt à mener une « petite bataille politique » si Via Rail laissait Québec à l'écart.

Ottawa a aussi confirmé le renouvellement du financement de l'Institut national d'optique. L'INO recevra 50 millions de dollars pour les cinq prochaines années. Le centre de recherche espérait toutefois un financement total de 75 millions.

Le SRB

Même si le Service rapide par bus (SRB) n'apparaît pas clairement dans les lignes du budget, le projet pourra fort probablement être financé, du moins en partie, par le gouvernement fédéral.

Le ministre des Finances a dévoilé une enveloppe de 3,4 milliards de dollars pour le transport en commun. « C'est bon signe pour le SRB », croit le maire de Lévis, Gilles Lehouiller.

Le SRB est à l'étude pour les deux prochaines années et le bureau de projet est entièrement financé par le gouvernement provincial.

Les fonds fédéraux pourraient entrer en jeu lors de la phase de réalisation du SRB qui doit entrer en service en 2025.

Les projets absents

Le projet d'agrandissement du Port de Québec ne figure dans le budget Morneau pour 2016-2017.

Parmi les priorités du maire de Québec pour le budget fédéral, on note l'absence d'une annonce pour l'Institut nordique du Québec.

Régis Labeaume n'a pas émis de commentaires sur le budget fédéral mardi. Il devrait donner ses impressions mercredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine