Près de 200 enseignants ont manifesté bruyamment ce matin devant le Centre des congrès de Québec, où sera présenté cet après-midi le dernier budget libéral avant les élections automnales.

Cet événement s’inscrit dans le cadre du mouvement « Agissons pour les profs du Québec » qui vise à dénoncer les conditions de travail « inacceptables » des professeurs au primaire, secondaire ou collégial.

« On parle de pénurie d’enseignants, on manque de personnel, on parle de violence dans nos écoles. On parle de conditions qui sont inacceptables », a souligné Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ).

La fédération souligne que les enseignants « doivent faire partie de la solution ». « On dit au gouvernement prenez le temps de venir nous consulter. " "Prenez le temps de parler avec ceux qui connaissent la réalité et le quotidien d’une école" », insiste la présidente.

Montant réclamé

En tenant compte des récentes coupures dans le milieu de l’éducation, les enseignants souhaitent un investissement d’un milliard dans le budget Leitao.

« Ce serait une indication concrète. Après, on pourra voir ce qu’on peut faire lorsqu’on aura pris un temps d’arrêt », poursuit Mme Scalabrini.

On sait déjà qu’en éducation, le ministre Leitao devrait conserver le rythme soutenu des investissements, tout en misant sur la formation de la main-d’œuvre dans un contexte de pénurie de travailleurs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards