Retour

Bureau de projet sur le 3e lien : Québec donne raison à la CAQ

Le gouvernement Couillard change d'idée et consent finalement à mettre sur pied un bureau de projet sur la réalisation d'un troisième lien entre Québec et Lévis, comme le demande la Coalition avenir Québec (CAQ).

Un texte de Louis Gagné

« On s’était engagé à prendre des informations et à les partager avec les parties, les maires des deux régions […] donc je pense qu’il était inutile de continuer à débattre là-dessus. Il y aura un bureau de projet. Il va commencer », a annoncé mardi le ministre des Transports, Laurent Lessard, à la sortie du caucus des députés libéraux.

Le ministre a expliqué que plusieurs études avaient été produites sur la création d’un troisième lien et que le temps était maintenant venu « de partager l’information » et « d’aller mesurer des projets ».

Laurent Lessard a mentionné qu’un bureau de projet permettrait notamment de débattre du meilleur endroit où construire l’éventuelle infrastructure.

« Du côté de Lévis, on parle du secteur est, du côté de Québec, on parlait du secteur ouest. Alors, on va avoir à éclaircir cette question-là avec les deux maires, la conséquence sur le trafic et donc aux achalandages des ponts », a-t-il souligné.

Revirement

Le discours du ministre contraste avec celui qu’il tenait la semaine dernière. Invité par le député de la CAQ François Paradis à s’engager à créer un bureau de projet sur le troisième lien, Laurent Lessard lui avait reproché d’être prêt à accepter n’importe quel projet de pont ou tunnel, sans tenir compte de l’effet que pourrait avoir le service rapide par bus sur les problèmes de congestion routière.

« Comme député de Lévis, il ne s'interroge même pas sur quel effet aura le SRB sur le décloisonnement de Lévis, combien d'usagers vont laisser leurs voitures à la maison pour prendre le service. Il ne s'inquiète pas de ça. Non, il est en train de dire : “À gauche, à droite, n'importe où, ne calculez pas, faites-le n'importe où, même sous-fluvial.” », avait raillé le ministre.

Le député de Lévis devrait se préoccuper pour sa population, pour dire à la population : “Parfois, la voiture devrait rester à la maison, puis le service rapide par bus, ça pourrait être utile.” 

Laurent Lessard, ministre des Transports

S’il promet un bureau de projet sur le troisième lien, le ministre des Transports refuse toutefois de s’engager à l’inclure dans le prochain budget pour des raisons de confidentialité.

« Un budget, c’est secret et si c’était dans le budget et que c’était connu d’avance, on connaît les conséquences », a justifié Laurent Lessard.

Le ministre a indiqué qu’il rencontrera le maire de Québec, Régis Labeaume, et son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier, mercredi, afin d’échanger au sujet du troisième lien.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine