À moins d'une semaine de son combat contre Eleider Alvarez, Lucian Bute s'est entraîné devant ses partisans, dimanche, au centre commercial Fleur de Lys.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

Le vainqueur du combat de vendredi au Centre Vidéotron obtiendra son laissez-passer pour affronter Adonis Stevenson pour l’obtention de la ceinture de champion du WBC. Alvarez est l’aspirant obligatoire pour ce titre.

Mon objectif, c'est encore de gagner ce combat et de me rebattre en Championnat du monde. C'est mon plan.

Lucian Bute

Normalement, chez les supers-moyens, le boxeur d’origine roumaine entre chez les mi-lourds pour la tenue de ce duel.

Même si Alvarez combat naturellement chez les 175 livres, Bute est confiant de venir à bout du jeune boxeur.

« La vitesse et mon expérience vont faire la différence. Oui, il est chez les 175 livres naturellement, mais il est beaucoup plus lourd. Il pèse 200 livres. Il va avoir de la misère à faire le poids. C'est un facteur très important. Après la moitié du combat, ses jambes vont être mortes », lance-t-il.

La dernière performance de Bute chez les 175 livres n'a toutefois pas été convaincante. En janvier 2014, il avait été battu par Jean Pascal.

« Depuis ce moment-là, je suis un autre boxeur. J’ai fait deux combats de championnat. La confiance est revenue et je suis à 100% pour ce combat », assure Lucian ButeLors des derniers jours, Eleider Alvarez a mentionné qu’il voulait remporter ce combat pour prouver que la carrière de Lucian Bute est terminée.

« L'important, c'est ce qu'on va faire sur le ring. Tout le monde dit plein de choses, mais c'est important de garder nos paroles et de livrer la marchandise le 24 », rétorque Bute.

Sébastien Bouchard en sous-carte

En sous-carte du combat Bute-Alvarez, le boxeur de Baie-Saint-Paul Sébastien Bouchard se battra contre le champion en titre du Mexique, Gustavo Garibay.

La fiche du boxeur mexicain n’est pas reluisante avec 13 victoires et 7 défaites. Le pugiliste de Charlevoix croit tout de même qu’il s’agit d’un adversaire redoutable.

« Il n'a pas de défaite à ses 7 derniers combats, c'est 4 derniers combats il s'est battu pour des titres. Il a beaucoup d'expérience », dit-il.

À 29 ans, Bouchard est nouvellement sous contrat avec le Groupe Yvon Michel.

C'est un boxeur sur qui on compte pour se développer et le combat qu'il va livrer vendredi prochain est un combat qui va nous permettre d’évaluer où il est rendu.

Yvon Michel, président de GYM

Sébastien Bouchard vise un titre cette année comme super mi-moyen.

Plus d'articles