À 35 ans, Lucian Bute se prépare pour l'un des plus importants combats de sa carrière. Il affrontera le 28 novembre au Centre Vidéotron de Québec le Britannique James Degale pour le titre des super-moyens de la IBF ( International Boxing Federation).

Un texte de Jean-Philippe Martin

Ce match de boxe pourrait bien être sa dernière opportunité de décrocher un titre de champion du monde. C'est du moins l'avis du promoteur Yvon Michel. « Sa confiance est revenue. Moi, je pense que c'est le temps idéal pour lui. Eh oui, c'est sa dernière chance, s'il devait manquer son coup là, ça va être très difficile après, donc il va se battre avec l'énergie du désespoir. »

Lucian Bute ne croit pas que ce combat soit celui de la dernière chance, même s'il admet que ses dernières apparitions dans le ring ont laissé des doutes sur ses chances de renouer avec un titre mondial. « Le combat avec Jean Pascal n'était pas convaincant du tout, celui de Denis Gratchev non plus. J'espère, je pense que lors de mon dernier combat avec (Andrea) Di Luisa, j'ai montré plus de choses de l'ancien Lucian Bute. J'ai toujours dit que j'ai encore des choses à apprendre même si j'ai 20 ans de boxe derrière moi. »

À huit semaines du combat, le boxeur québécois d'origine roumaine assure qu'il est en pleine forme et qu'il aura tous ses moyens. « Je travaille fort tout le temps. J'ai changé pas mal toute mon équipe, j'ai un nouvel entraîneur. Je me sens bien et très confortable, la santé est bonne. J'ai toutes les conditions pour bien performer. »

UN CHAMPION EN PLEINE CONFIANCE

Lucian Bute fera face à un adversaire qui transpire la confiance. James Degale est devenu champion du monde en mai, loin de chez lui, à Boston. La perspective d'avoir à défendre son titre pour la première fois devant une foule hostile n'effraye aucunement le Londonien.

Lorsqu'on lui demande quel est son plus grand défi en vue de la défense de son titre, le médaillé d'or des Jeux olympiques de Pékin en 2008 répond qu'aucun défi ne l'attend en novembre prochain. « Quand on m'a offert la possibilité de venir me battre au Canada, j'ai tout de suite accepté. J'ai vu Lucian Bute perdre des combats. C'est vrai qu'il est un ancien champion de talent, mais de la façon dont je sens présentement, personne ne peut me battre. »

Même s'il démontre un certain respect envers l'ancien champion du monde, James Degale a mis en doute l'attitude de son prochain adversaire et s'est permis de déclarer que Lucian Bute avait l'air craintif (scared) dans le ring. « Lors de ces derniers combats, il n'avait pas l'air d'un boxeur d'élite. Il n'avait certainement pas l'air du Bute d'il y a cinq ans. »

Les promoteurs du combat sont sûrs que la carte de boxe attirera plus de 12 000 spectateurs. Ce gala sera le premier événement de boxe présenté dans le Centre Vidéotron.

Le 28 novembre sera une journée de sport bien remplie à Québec. En plus du gala de boxe, la capitale nationale accueillera la même journée la finale de la Coupe Vanier au Stade Telus-Université Laval en plus de la compétition de patinage extrême Red Bull Crashed dans les rues du Vieux-Québec.

Plus d'articles

Commentaires