Pour une dernière fois, des athlètes et des amateurs de patinage de vitesse ont foulé dimanche l'anneau de la glace Gaétan Boucher. La prochaine fois qu'ils y patineront, c'est en 2020, dans un tout nouveau complexe intérieur.

Le directeur Fédération de patinage de vitesse du Québec, Robert Dubreuil, conserve de bons souvenirs de l’anneau de glace réfrigéré qui a été inauguré en 1985.

« Il y a un peu de fébrilité ce matin. On le réalise, mais on regarde vers l’avant et on a hâte de voir le centre de glaces », indique-t-il.

Bien qu’un parfum de nostalgie règne dans l’air, M. Dubreuil est confiant que le nouveau complexe permettra de développer de nouveaux athlètes au Québec.

« En 1984, lorsque Gaétan Bouche a remporté ses trois médailles aux jeux olympiques de Sarajevo, l’équipe canadienne [de patinage] était 100 % québécoise. Aux Jeux de Calgary en 1988, 13 athlètes sur 16 étaient du Québec. Et en raison du toit de Calgary, en 1992 à Ilberville, on était deux Québécois sur neuf. Par la suite, on s’est toujours maintenus dans ces ratios-là. », observe-t-il.

Le futur anneau de glace couvert de Québec sera construit au coût de 68 millions de dollars. Il comprendra deux patinoires et un anneau de glace d'une longueur de 400 mètres.

« Ça va être une infrastructure communautaire sportive, rappelle M. Dubreuil. On va avoir trois ou quatre sports qui vont se pratiquer en même temps. Il va y avoir tous les sports de glace de tous les niveaux. Ça va être très intéressant de voir des athlètes d’élite de certains sports côtoyer certains plus jeunes d’un autre. »

Une cérémonie est prévue en début d’après-midi pour souligner ce dernier tour de piste.

L’inauguration du complexe est prévue pour décembre 2020.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité