Retour

C Series : les maires Labeaume et Coderre lancent un appel à Ottawa

Les maires de Québec et de Montréal unissent leur voix pour demander au gouvernement d'investir dans l'avion C Series de Bombardier.

« On demande au gouvernement canadien de nous donner une réponse. On pense qu'il faut investir dans cet avion. Le C Series, c'est l'avenir », a plaidé le maire de Montréal, Denis Coderre, en marge d'une conférence de presse à Québec pour faire la promotion de la Série cubaine de baseball.

« Il y a une timidité que je comprends mal », a ajouté le maire de Québec, Régis Labeaume. « De tous les pays du monde où existe une entreprise importante dans l'aérospatiale, les pays investissent dans les entreprises à coup de subventions. C'est vrai pour la France, l'Angleterre, l'Allemagne, le Japon, la Chine, etc. Et le Canada, de tous ces pays, est celui qui investit le moins dans l'aérospatiale, alors ils n'ont pas être timide. »

Les deux maires se demandent ce qui fait tant hésiter le gouvernement Trudeau, alors que l'appareil, qui est moins énergivore, est « en harmonie avec (ses) objectifs ».

« On parle beaucoup que le développement économique va de pair avec le développement durable. On dit que les pays qui s'en sortent sont ceux qui investissent dans l'innovation, la recherche et le développement. Or, vous avez le mariage parfait avec la C Series », a insisté Denis Coderre.

La vente de 75 avions de la C Series au transporteur aérien Delta le mois dernier devrait également convaincre le gouvernement fédéral, selon eux. 

Le gouvernement du Québec a déjà consenti à injecter 1,3 milliard de dollars en fonds publics dans une société en commandite avec Bombardier afin de soutenir les ventes de la C Series et assurer l'avenir du programme.

Olympiques: Coderre d'accord avec Labeaume

Les deux maires ont semblé s'être réconciliés sur la question olympique après un commentaire de Denis Coderre qui a irrité son homologue de Québec. Le maire de Montréal avait dit avoir été lui-même courtisé pour organiser des Olympiques, mais qu'il avait préféré se concentrer sur le retour des Expos notamment.

« Je salue la façon dont notre ami Régis s'est comporté dans ce dossier-là », a-t-il affirmé, faisant référence à la décision du maire de Québec de pas déposer de candidature pour les Jeux de 2026.

« Je pense qu'il a envoyé un message très très clair [au Comité international olympique]. C'est l'argent des payeurs de taxes. Il y a une éhtique aussi dans un processus décisionnel. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine