Retour

Camions-restaurants : un projet pilote envisagé à Québec en 2017

Après avoir fermé la porte à la présence des camions-restaurants dans les rues de la ville à court terme, Régis Labeaume envisage un projet pilote pour 2017. Le maire de Québec en a fait l'annonce, lundi soir, en marge du conseil municipal.

« Les Food trucks, c'est incontournable. On sait tout ça », a lancé Régis Labeaume en précisant qu'il n'avait jamais cru que la population n'était pas intéressée par la cuisine de rue, contrairement à ce qu'il a laissé entendre la semaine dernière. Le maire avait alors affirmé que seuls les journalistes s'intéressaient à la question.

Régis Labeaume affirme maintenant qu'il chercherait seulement à éviter de nuire aux restaurateurs traditionnels qui traversent une période difficile.

« Le geste du Food truck, c'est symbolique et moi je veux rester solidaire de ce monde-là, alors il n'y en aura pas l'été prochain, mais probablement l'autre été ».

Une pétition citoyenne

Régis Labeaume assure qu'il n'a pas été influencé par la pétition qui circule depuis la semaine dernière pour légaliser la cuisine de rue. Le dossier est très complexe selon lui, notamment en raison de certaines « zones de contingentement » qui limitent le nombre de restaurants à Québec.

« Il y a vraiment un enjeu d'équité fiscale dans tout ça, a ajouté la conseillère Julie Lemieux. Il y a un enjeu aussi sur le plan de la salubrité, de la sécurité des camions et de la circulation. Il y a beaucoup de réglementations qui entrent en ligne de compte. »

Au cours des prochaines semaines, des fonctionnaires de la Ville feront le point sur le dossier avec les membres du conseil exécutif. Des consultations seront ensuite menées de concert avec le milieu avant d'octroyer les premiers permis aux propriétaires de camions-restaurants.

Plus d'articles

Commentaires