Retour

Candidatures : le Bloc accuse un retard sur ses adversaires

Le Bloc québécois (BQ) tire de l'arrière dans le recrutement de ses candidats à l'échelle de la province et particulièrement dans la région de Québec.

Alors que les conservateurs ont déjà nommé leurs 12 représentants pour la grande région de Québec et en Chaudière-Appalaches, le Bloc québécois n'a que trois candidats confirmés.

Les Libéraux ont aussi trouvé 12 candidats. Toutefois, celui de la circonscription de Louis-Hébert, le jeune avocat Joël Lightbound, n'est pas encore confirmé. Seul candidat en lice, il sera officiellement nommé lors de la soirée d'investiture jeudi soir.

Le Nouveau Parti démocrate (NPD) a pour sa part confirmé 9 candidats.

Le chef du Bloc se défend d'avoir été pris de cours par le déclenchement de la campagne. Il souligne qu'il était déjà en précampagne et qu'il accélérera les nominations au cours des prochains jours.

« Je pense que d'ici 10 jours, on aura au-delà de 70 candidats et candidates de nommés », soutient Gilles Duceppe. Au Québec, il y a maintenant un total de 78 circonscriptions.

« Partout où il y a un seul candidat ou une seule candidate, l'exécutif peut, en vertu des règlements, faire une demande de nomination. On va faire ça là où il y a une seule personne qui pose sa candidature », explique-t-il.

Ainsi, des candidats devraient être nommés d'ici quelques jours dans les circonscriptions de Québec, Louis-Saint-Laurent et Montmagny-L'Islet.

Le chef bloquiste indique également que des rencontres sont en cours avec de potentiels candidats.

« Il y a beaucoup de gens qui voudraient avoir rapidement une investiture. Ça va se décider. Il y a des rencontres actuellement qui se tiennent. S'il y a plus d'un candidat, on ne nommera pas, ça va être des investitures », souligne Gilles Duceppe.

Malgré la baisse de popularité de la formation aux dernières élections, Gilles Duceppe soutient que la recherche d'organisateurs et de bénévoles n'est pas problématique.

« Vous savez, il n'y avait pas une grosse organisation NPD à Québec la dernière fois. On ne se comptera pas d'histoires. »

Du côté du NPD, l'attaché de presse Philippe Dion indique que l'équipe tente d'« identifier les candidats rapidement ». Les trois circonscriptions à combler dans la région, soit Lévis-Lotbinière, Beauce et Mégantic-L'Érable, étaient conservatrices.

Les néodémocrates ont par ailleurs été les premiers à afficher leurs couleurs dans la région. Moins de 24 heures après le déclenchement des élections, des affiches oranges ornaient déjà plusieurs grandes artères.

Plus d'articles

Commentaires