Retour

Capitales : un bilan positif assombri par la mort de « Bob » Bissonnette

Il ne fait aucun doute que les Capitales de Québec auraient souhaité une fin de saison plus heureuse, tant sur le terrain qu'à l'extérieur du losange.

Un texte de Jean-Philippe Martin

« Si ce n'était pas du 4-5 septembre, ce serait une saison parfaite. On était heureux », raconte le président des Capitales, Michel Laplante.

L'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à l'actionnaire de l'équipe Bob Bissonnette, au pilote et dont s'est miraculeusement sorti le président de l'équipe Michel Laplante a relégué le baseball en second plan, alors que l'équipe se préparait à disputer les rencontres les plus importantes de l'été.

Les Capitales avaient malgré tout bien entamé les séries éliminatoires pour finalement s'écrouler et perdre dans le cinquième match face aux Boulders de Rockland.

Malgré tout, Michel Laplante réussit à parler de cette saison avec le sourire aux lèvres.

« Il y avait autant de monde, peu importe le jour de la semaine. On n'est plus seulement local, mais autant régional que provincial. Je ne sais pas s'il y avait plus de touristes en ville, mais on fait parler de nous ailleurs au pays. »

« Ça va bien! »

Lorsqu'on lui demande dans quel état d'esprit il se trouve, Laplante répond qu'il va bien. Les cicatrices aux visages sont moins apparentes. Le sourire et l'étincelle dans ses yeux sont bien présents lorsqu'il parle avec les membres des médias de ses projets pour l'avenir de l'équipe.

L'accident ne lui a rien enlevé de sa motivation à faire des Capitales une réussite. Bien au contraire.

« Ça nous fait réaliser que la vie ne tient qu'à un fil. Bob avait de bonnes idées de projets et on se disait que ce serait bien de les réaliser un jour. Aujourd'hui, on n'attend plus et on veut réaliser des choses. Il faut tourner ça en positif », soutient Michel Laplante.

Les Capitales de Québec ont d'ailleurs annoncé qu'une portion de la terrasse adjacente au terrain sera réaménagée pour le début de la saison 2017 pour y ajouter un étage.

Michel Laplante caresse aussi le projet d'équiper le Stade municipal d'une surface synthétique, ce qui décuplerait les possibilités pour l'équipe, mais aussi pour les jeunes joueurs de la relève qui sont de plus en plus nombreux à Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine