Retour

Centre Jean-Marie-Roy : le Séminaire Saint-François veut récupérer des équipements

Le Séminaire Saint-François (SSF) souhaite mettre la main sur du matériel technique et des équipements aménagés à l'intérieur du centre communautaire Jean-Marie-Roy, à Saint-Augustin-de-Desmaures. Après y avoir investi 19 millions de dollars en rénovations, la Ville a confirmé la démolition du bâtiment qui nécessite des travaux additionnels de plus de 20 millions.

Un texte d'Olivier Lemieux

« On aimerait faire des acquisitions », admet le directeur général du Séminaire Saint-François, Simon Robitaille.

Selon lui, rien ne permettra d’éponger les pertes essuyées par la Ville de Saint-Augustin dans l’aventure du centre Jean-Marie-Roy, mais il est encore possible de récupérer des équipements de grande valeur et d’en faire profiter la communauté.

Simon Robitaille ne cache pas l’intérêt de son établissement pour les sièges de la salle de spectacle de 520 places, l’une des plus belles de sa taille au Québec.

L’équipement technique installé en 2014 est pratiquement neuf et permettrait de donner à l’auditorium de l’école une cure de jeunesse.

Le SSF croit qu’une entente avec la Ville pour l’utilisation de l’infrastructure revampée peut facilement être envisagée.

« Pour moi, c’est un partenariat qui est vraiment naturel et qui devrait se faire », plaide Simon Robitaille.

La bibliothèque convoitée

Le Séminaire Saint-François se montre aussi intéressé à récupérer le mobilier et les infrastructures de la succursale de la bibliothèque municipale, située au centre Jean-Marie-Roy.

Là encore, les installations sont pratiquement neuves.

Simon Robitaille affirme que la balle est maintenant dans le camp de l’administration Juneau.

« Je crois qu’on a quelque chose à offrir aux citoyens en termes d’installations », dit-il.

Juneau ouvert

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, confirme que la Ville entend récupérer le plus d’équipements possible avant d’autoriser la démolition du centre communautaire d’ici la fin de l’été.

Certains items seront vendus, mais l’idée d’établir un partenariat avec une école ou un organisme de la région sera étudiée.

« L’option numéro un, c’est de maintenir l’accès à une salle de spectacle et maintenir l’accès à la bibliothèque », affirme le maire Juneau.

Il est cependant hors de question que la Ville finance de nouveaux aménagements coûteux.

La décision de raser le centre Jean-Marie-Roy vise justement à arrêter l’hémorragie pour les contribuables de Saint-Augustin.

« C’est de prendre un fiasco et d’essayer de minimiser le dégât. Il n’y a rien d’extraordinairement agréable là-dedans », déplore Sylvain Juneau.

Des fonctionnaires de la Ville travaillent présentement à dresser un inventaire de ce qui sera sauvé du pic des démolisseurs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine