Retour

Centre Vidéotron : 40 000 billets encore disponibles

Après une ruée spectaculaire lundi, l'engouement pour les laissez-passer des visites gratuites du Centre Vidéotron s'est quelque peu essoufflé mardi, si bien qu'il reste encore 40 000 places disponibles. Le maire Labeaume se montrait ouvert à ajouter des visites de nuit, au besoin.

Alors que près de 100 000 billets ont trouvé preneur en quelques heures lundi, mardi, c'est environ 40 000 laissez-passer qui avaient été réservés en fin de journée. En deux jours, c'est donc près de 136 000 billets qui se sont envolés sur les 175 000 places disponibles.

Craignant qu'il ne reste plus de billets rapidement, le maire de Québec a dit songer à ajouter des visites de nuit, les 4 et 5 septembre.

Le calendrier de l'amphithéâtre ne permet pas d'ajouter des visites au-delà du 7 septembre, a indiqué Régis Labeaume, depuis Rimouski, où il est en tournée de promotion pour l'amphithéâtre.

« Maintenant qu'on a le set up sur place, si on passe tous nos billets, peut-être qu'il faudra carrément ajouter des visites la nuit. C'est la fin de semaine, ça peut être tout un party sur place! De dire je vais visiter le Centre Vidéoron à 4 heures du matin, tu fêtes jusqu'à 3 heures, tu dégrises jusqu'à 4 heures, pis on y va! »

Des files d'attente

Même si les billets sont disponibles sur Internet et par téléphone, des dizaines de personnes ont encore fait la file, malgré la chaleur, devant la billetterie située dans le stationnement de l'amphithéâtre. Certains citoyens sont arrivés en début de matinée, alors que le guichet n'ouvrait qu'à midi.

Certains disaient avoir décidé de se déplacer parce qu'ils n'arrivaient pas à obtenir la ligne téléphonique, toujours engagée, ou parce qu'il avaient connu des difficultés lors de l'achat en ligne sur le site Ticketmaster.

Selon la Ville de Québec, le site n'a connu aucun raté. Les essais effectués par Radio-Canada pour se procurer des billets ont aussi été concluants.

Photos et vidéos permises

Par ailleurs, la Ville revient sur sa décision d'interdire les photos et les vidéos lors des visites. La directive était trop difficile à gérer, a expliqué Régis Labeaume.

Le maire soutient que la consigne venait d'« une bonne intention », soit d'éviter que les images de la visite se retrouvent sur les médias sociaux et que les visiteurs suivants aient tout vu avant leur tour.

Des restrictions demeurent néanmoins pour les appareils photo et caméras vidéo professionnels, qui ne pourront pas être utilisés.

D'autres objets seront interdits lors des visites, comme les sacs à dos volumineux, les poussettes - elles pourront être déposées dans un espace prévu à cet effet -, la nourriture, les breuvages, les parapluies, les bâtons de mini-hockey et rondelles de hockey. La liste complète est disponible sur le site de la Ville de Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine