Retour

Centre Vidéotron : des employés se plaignent de ne pas recevoir leur plein salaire

Des employés des concessions alimentaires du Centre Vidéotron affirment ne pas avoir reçu leur plein salaire pour les heures travaillées. 

Radio-Canada a rencontré deux jeunes filles qui livrent un témoignage similaire : elles disent avoir multiplié les démarches auprès de leur employeur, Levy Restaurant, une filiale de Compass, un sous-traitant à l'amphithéâtre de Québec, pour recevoir le plein paiement d'heures travaillées, mais sans succès.

Sarah-Ève Rodrigue a travaillé une centaine d'heures lors de concerts et de matchs de hockey depuis l'ouverture du Centre Vidéotron. L'adolescente affirme n'avoir jamais reçu de talon de paie. Ses relevés bancaires confirment que moins de 200 dollars ont été déposés dans son compte en banque, loin de la somme qui lui est due.

« Ces heures-là, je les ai travaillées et je veux être payée pour! », s'est exclamé la jeune fille en colère. « Je ne fais pas du bénévolat, mais c'est ça que je fais depuis le 14 septembre », déplore-t-elle.

C'est son père qui a contacté Radio-Canada, après avoir à maintes reprises tenté de joindre l'employeur de sa fille. Pour lui, la situation est injuste.

Même son de cloche pour Sonic Ndayizere : l'adolescente a accepté un boulot au Centre Vidéotron pour payer sa saison de volleyball. Elle affirme avoir travaillé une trentaine d'heures dans les concessions, pour environ 40 dollars déposés dans son compte. Elle n'aurait pas non plus reçu de talon de paie.

« Je leur envoie un message, et ils me répondent : "Envoie-nous les heures que tu as travaillées, on va te payer". Et quand je l'envoie, eh bien... Ils ne me répondent plus! », raconte-t-elle, découragée.

Plus d'articles

Commentaires