Retour

Cérémonie à Valcartier à la mémoire de six cadets décédés en 1974

Une cérémonie symbolique a eu lieu samedi matin sur la base militaire de Valcartier pour commémorer le décès de six cadets tués en 1974, lors de l'explosion d'une grenade.

Les jeunes hommes, qui étaient âgés entre 14 et 16 ans à l’époque, sont morts après l'explosion d'une grenade qu'on croyait inactive. En plus des morts, 65 personnes avaient été blessées lors de l'incident.

La commémoration avait une teneur particulière samedi : en mars dernier, les Forces armées ont confirmé qu'elles offriraient des indemnités de 42 000 dollars aux 137 cadets et à leur adjudant-maître présents lors du drame. Des montants sont également prévus pour les familles des disparus. Cette victoire pour les cadets représente des années de négociations.

Longue bataille

L'expert en sécurité Michel Juneau-Katsuya, qui était cadet au moment du drame a présidé le comité de négociations avec Ottawa. Il affirme que le traumatisme ne s’est jamais arrêté après l’explosion.

« On vient de fermer la boucle d’un long parcours de 43 ans, a-t-il déclaré samedi. Les cadets ont survécu à une période assez sombre parce qu’au lendemain de l’explosion, on nous avait ordonné de ne pas parler. On nous avait laissés à nous même pour traiter nos blessures physiques et psychologiques. »

En tout, 137 cadets touchés par le drame sont admissibles au programme d'indemnisation et de soutien psychologique. Une grande majorité d’entre eux ont été retrouvés. Toutefois, 11 ex-cadets ne se sont toujours pas manifestés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine