Retour

Chiffres à l’appui, des citoyens réclament un appareil TACO à Portneuf 

Le Comité des citoyens pour la sauvegarde des soins de santé dans Portneuf vient d'obtenir des données qui justifieraient l'installation d'un appareil de tomodensitométrie (TACO) à l'hôpital de Saint-Raymond.

En mai 2016, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait refusé l'installation d'un TACO à l'hôpital de Saint-Raymond en affirmant que le nombre d'examens effectués serait trop bas.

Cependant, grâce à la Loi sur l'accès à l'information, le Comité des citoyens pour la sauvegarde des soins de santé dans Portneuf vient d'obtenir des données qui prouvent le contraire.

« On constate qu'en 2015-2016, près de 6000 personnes de la région sont allées à Québec pour passer un TACO, car il n'y en a pas ici », souligne Jacques Plamondon, un membre du comité.

Selon les données recueillies par le comité, la ville d’Alma, au Saguenay-Lac-Saint-Jean dispose d’un TACO dans ses hôpitaux qui lui permet de réaliser 3500 examens annuellement pour une population d'environ 30 000 habitants.

Pour M. Plamondon, cette situation la prouve que l'argument de M. Barrette ne tient pas la route. « On ne voit pas pourquoi ce ne serait pas justifié ici puisqu’on passerait plus d'examens ici que là-bas », explique-t-il.

Selon le ministre de la Santé, la région de Portneuf n'est pas assez éloignée des hôpitaux de Québec, ce qui est contredit le comité.

« C'est vrai que de Saint-Raymond, ce n'est pas trop long, mais quand on part de Saint-Casimir par exemple, on peut parler d'une heure de route quand il fait beau. Ce n'est pas si proche que ça », déplore M. Plamondon.

Plus d'articles

Commentaires