Retour

CHSLD : Barrette prêt à revoir le programme d'aide financière

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, se dit prêt à réviser le programme d'exonération de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ), qui aide les moins nantis à payer leur facture d'hébergement en CHSLD. Mais il veut revoir en même temps les frais imposés aux plus riches.

Gaétan Barrette reconnaît que les barèmes utilisés pour faire les calculs de la contribution exigée aux personnes hébergées n'ont pas bougé depuis plus de 20 ans et qu'une révision globale du programme serait appropriée.

Radio-Canada a appris que près de 8000 dossiers ont été traités par la RAMQ dans la dernière année, un bond de 60 % en 5 ans. Pour la première fois, le ministre démontre une ouverture.

« Il y a des ajustements, j'en suis convaincu, qui doivent être apportés, mais ça ne peut pas être des ajustements partiels. Le programme est construit pour avoir un seuil d'exonération, mais aussi une contribution maximale », dit le ministre Barrette.

Le ministre de la Santé plaide cependant que pour en faire plus, Québec devra toucher sa part des engagements du gouvernement Trudeau. Il invite le fédéral à décaisser les 3 milliards de dollars promis sur trois ans, dont quelque 232 millions iraient au Québec.

« Actuellement, l'enjeu c'est que le gouvernement fédéral remplisse sa promesse et s'engage à décaisser la somme appropriée à partir de 2017. Au moment où on se parle, rien ne passe de ce côté-là » fait valoir le ministre.

L'opposition réclame des changements

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Diane Lamarre croit qu'une partie de la solution repose sur les soins à domicile pour retarder l'entrée en CHSLD.

« Je suis sûre que beaucoup de conjoints et conjointes souhaitent garder leurs conjoints le plus longtemps avec eux, mais présentement on est dans un désert », plaide la députée péquiste.

Le critique de la Coalition avenir Québec en matière de santé, François Paradis, soutient lui aussi qu'il faut revoir les critères d'admissibilité.

Pour obtenir un soutien financier de la RAMQ, un ménage ne peut posséder plus de 2500 $. La valeur de l'exemption pour une maison est plafonnée à 40 000 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine