Retour

Cibler les utilisateurs du cellulaire au volant à bord d'un autobus

Des policiers et des contrôleurs routiers ont sillonné les routes de Québec à bord d'un autobus, jeudi matin, pour prendre en flagrant délit les automobilistes qui utilisent leur cellulaire au volant.

Le projet pilote, qui a débuté mardi, a permis de distribuer plus de 70 constats d'infraction pour l'utilisation du cellulaire au volant à Québec et sur les autoroutes.

« Ça donne d'excellents résultats, au-dessus de nos espérances. On savait que ce serait probant, mais pas autant que ça », affirme Isabelle Gaudreau, de Contrôle routier Québec, qui prend aussi part à l'opération.

La vision en hauteur à bord de l'autobus permet aux agents de bien observer les comportements des automobilistes. Une dizaine de policiers qui suivent l'autobus dans leurs autopatrouilles interceptent ensuite les fautifs.

« On voit qu'il y a beaucoup de gens qui ont un cellulaire au volant soit pour parler ou texter, sur la cuisse. Ce qu'on ne peut pas voir quand on est dans un véhicule de patrouille. Mais dans l'autobus, on les voit nettement », constate Isabelle Gaudreau.

En plus de l'utilisation du cellulaire au volant, cette opération permet de constater d'autres infractions au Code de la route. « La ceinture de sécurité aussi, ça nous a surpris de voir à quel point, surtout les conducteurs de véhicules lourds, sont encore fautifs par rapport à ça. »

Les automobilistes qui tiennent un cellulaire en main en conduisant s'exposent à une amende de 120 $ et à quatre points d'inaptitude.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine