Retour

Cimetière musulman à Saint-Apollinaire : plaidoyer du maire pour un oui

Le sort du cimetière musulman à Saint-Apollinaire sera décidé dimanche par 49 citoyens voisins du terrain où les corps seraient enterrés. Le maire Bernard Ouellet, porteur du projet, fait un dernier plaidoyer pour un oui dans ce référendum dont la portée ira bien au-delà des limites de sa municipalité.

« C’est sûr que je préfère un oui. Si c’est un non, je trouverai ça décevant, mais il faudra passer à autre chose », a-t-il raconté, serein, à l’émission Première heure, vendredi matin.

M. Ouellet ne s’attendait pas l’hiver dernier à ce que le débat prenne autant d’ampleur.

En avril, des opposants au projet ont sollicité et obtenu le nombre requis de signatures pour la tenue d’un référendum sur le changement de zonage. Le débat s’est ensuite amplifié.

Sensibilisation

Le maire espère que la sensibilisation faite auprès de la communauté de 6000 habitants fera une différence dimanche.

« Il y a une méconnaissance des [musulmans de Québec]. Ils valent la peine d’être rencontrés. Il faut leur donner une chance, plaide-t-il. J’ai encore espoir que ça fonctionne. »

Plus d'articles

Commentaires