Retour

Cimetière musulman à Saint-Apollinaire: vers un référendum

Un pas de plus est franchi pour la tenue d'un référendum sur le projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire. Un groupe d'opposants a déposé une quarantaine de signatures dans le but d'enclencher le processus référendaire.

D'après les informations de Marc-Antoine Lavoie

Depuis le 18 avril, la centaine de citoyens qui habitent à proximité du site ciblé pour le cimetière ont été invités à se prononcer sur l'ouverture d'un registre, une étape préalable obligatoire au déclenchement d'un référendum.

Après avoir fait du porte-à-porte auprès de ces citoyens, le groupe d'opposants a réussi à récolter une quarantaine de signatures contre le projet.

Le maire de la municipalité, Bernard Ouellet confirme que ce nombre est suffisant pour que le changement de zonage nécessaire à l'aménagement du cimetière franchisse une prochaine étape vers la tenue d'un référendum.

« D'ici une dizaine de jours, on va envoyer un avis à tout le monde, et on va ouvrir le registre pour une période de cinq jours. Les gens vont venir s'inscrire ici pour demander la tenue d'un référendum », explique le maire.

À ce moment, environ 65 résidents de la zone touchée seront appelés à se prononcer. Entre 16 et 18 signatures seront nécessaires pour réclamer la tenue d'un référendum, estime le maire de Saint-Apollinaire.

La municipalité attend toutefois une confirmation du Directeur général des élections du Québec pour déterminer le nombre exact de signatures exigées.

Outre l'option de soumettre le projet à un processus référendaire, les élus de Saint-Apollinaire auraient pu tout simplement abandonner le règlement de modification de zonage, ce qui aurait mis un terme au projet de cimetière du Centre culturel islamique de Québec.

Le maire de Saint-Apollinaire a toutefois choisi d'aller jusqu'au bout du processus pour que la population se fasse entendre.

Plus d'articles

Commentaires