Retour

Clubs sportifs de maîtres : fin de la gratuité à Québec

La Ville de Québec ne changera pas sa nouvelle politique de tarification pour les clubs de maîtres dans ses installations sportives. « Dans le contexte actuel, on ne retournera pas en arrière », indique Maxime Barabé, conseiller en sports à la Ville.

Un texte de Aude Brassard-Hallé

Cette semaine, des membres de clubs de maîtres, composés de sportifs de 21 ans et plus, ont lancé un cri du cœur afin de dénoncer que certaines de leurs activités sont compromises par l'ajout de frais de location, notamment dans les piscines de la Ville.

Si certains clubs de maîtres sont forcés d'annuler ou de réduire leurs activités, comme le club de water-polo Les Hydres de Québec ou encore le Club Excellence Synchro Québec, la Ville rétorque que cette politique vise à harmoniser les façons de faire sur l'ensemble de son territoire.

« Il restait certains arrondissements, comme la Haute-St-Charles et Sainte-Foy qui offraient encore la gratuité, plaide Maxime Barabé. Ils [les membres des clubs de maîtres] ont pu en profiter dans certains cas un peu plus longtemps. »

La Ville ajoute que les équipements sont chers à entretenir, et que les frais demandés aux usagers servent directement à cet entretien. Selon le conseiller en sports, les frais de location d'une quarantaine de dollars par heure ne sont pas trop élevés, même s'il reconnaît que la facture peut être salée pour eux, en raison « du grand volume d'heures utilisées. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine