La Ville de Québec intente une poursuite de 1 million de dollars contre Cogeco et la station FM-93 pour des propos tenus sur les ondes de cette radio en novembre dernier.

La Ville qualifie de « mensongers, malicieux et diffamatoires » les commentaires de l'animateur Sylvain Bouchard dans son émission matinale du 25 novembre sur les conclusions du rapport de la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction, la Commission Charbonneau.

Selon la Ville, Sylvain Bouchard a laissé faussement croire que le « cartel de Québec », tel que désigné par la Commission Charbonneau, aurait donné lieu à des actes de corruption au sein de l'administration municipale, et aurait été impliqué dans 70 % de tous les contrats octroyés par la Ville.

L'animateur, ajoute la Ville, aurait laissé croire malicieusement que la Ville aurait fait preuve d'aveuglement volontaire et de laxisme.

Selon la Ville de Québec, Sylvain Bouchard aurait agi intentionnellement pour mousser ses cotes d'écoute, portant ainsi « atteinte à la réputation, la dignité, l'intégrité et la probité » de l'administration municipale et ses élus.

La Ville réclame pour cela 500 000 $ en dommages compensatoires et 500 000 $ en dommage punitifs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine