Retour

Comité plénier : les coûts du projet de tramway retiennent l'attention

L'opposition demande des précisions sur les coûts et le fonctionnement du tramway lors de la présentation du projet en comité plénier à l'hôtel de ville de Québec, mardi.

L’entretien et la fiabilité du tramway en hiver, notamment, ont suscité les questions de l’opposition qui estime ne pas avoir suffisamment d'information pour appuyer le projet.

Le maire Labeaume rejette les craintes à ce sujet.

« On entend des énormités depuis des mois là-dessus. Il y a un système léger sur rail à Edmonton ou semblable au tramway à Calgary. […] et ici on pense que les tramways ne sont pas capables de vivre l’hiver. Il y a des équipements qui vont sur les rails et qui déblaient, il n’y a rien de sorcier là dedans », dit-il.

L'opposition Québec 21 veut également obtenir des garanties que le projet respectera ses budgets. Le chef Jean-François Gosselin estime avoir obtenu des réponses partielles à ses questions.

« Ce qu'on a compris sur les coûts, le 2,9 milliards, c'est qu'on a consulté le service d'ingénierie. On n'est pas rendus dans les soumissions. Hydro-Québec, les services de Vidéotron, c'est pas rien déplacer aqueduc, égouts, ils sont consultés, mais les prix, ça va continuer d'augmenter », soutient M. Gosselin.

Il exige toujours la tenue d’un référendum.

Projet « rassembleur »

Le maire de Québec s’est par ailleurs montré satisfait de l’appui exprimé de l’ensemble des partis à l’Assemblée nationale pour le projet de tramway.

Régis Labeaume estime que cet appui sans équivoque est la preuve que le projet est rassembleur.

« Ça veut dire quelque chose pour nous. C’est des gens qu’on a rencontrés, qui ont eu la chance de se faire expliquer le projet, ont posé beaucoup de questions […] alors la prise de position est basée sur quelque chose de solide. »

Des consultations publiques sur le projet sont prévues dans deux semaines. Régis Labeaume entend y participer.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité