Retour

Comment sont nettoyés les instruments médicaux après les opérations?

Chaque année, les laboratoires d'hôpitaux nettoient et stérilisent des millions d'instruments médicaux après les opérations, un processus en plusieurs étapes qui demande minutie et sens de l'observation pour éviter les erreurs qui nuiraient à la sécurité des patients.

Au CHU de Québec comme dans les autres hôpitaux, les instruments médicaux provenant du bloc opératoire sont d'abord acheminés vers un soigneux premier lavage à la main.

« Notre préposé, ce qu'il va faire, c'est le processus de prénettoyage dans les éviers », explique Robin Bouchard, chef de service de l'unité de retraitement des dispositifs médicaux à l'Hôtel-Dieu de Québec.

Par la suite, les dispositifs médicaux sont placés dans des laveurs mécaniques, sortes de lave-vaisselle, pour le lavage complet avec désinfection thermique. Le tout est par la suite inspecté et emballé minutieusement avant la stérilisation.

Des tests de qualité sont finalement réalisés et des rapports d'incidents sont créés chaque fois que le processus est compromis.

Retracer les erreurs

Le processus de traçabilité en place à la fin de la chaîne d'opérations permet de retrouver les patients qui auraient pu être en contact avec un instrument mal stérilisé, une situation somme toute exceptionnelle, mentionne M. Bouchard.

« Je dirais que la plupart de nos incidents n'ont pas touché le patient. Par exemple, il y a un plateau justement qui a été retrouvé avec un champ troué au niveau du bloc opératoire. L'infirmière va tout simplement en prendre un second pour remplacer celui qui avait un champ troué. Ça n'a aucun impact sur le patient », relate-t-il en guise d'exemple.

Plus d'articles

Commentaires