Retour

Commission scolaire des Navigateurs : une deuxième semaine de relâche envisagée

La Commission scolaire des Navigateurs sur la rive sud du fleuve songe à rajouter une semaine de relâche automnale dans le calendrier scolaire des élèves du primaire et du secondaire.

La Commission scolaire veut ainsi mieux équilibrer le calendrier des élèves pour optimiser leur réussite. L'objectif est d'offrir une semaine de congé à chaque huit semaines de classe.

Ainsi, en 2018, année où serait implanté le nouveau calendrier, les élèves auraient congé du 22 au 26 octobre, en plus de la relâche déjà prévue au printemps.

Le projet vise avant tout à répondre aux besoins des élèves, affirme Denis Bourbeau, directeur des communications à la Commission scolaire. « Ce temps d’arrêt-là permet aux élèves en difficulté de mieux s’adapter et de mieux travailler avec un temps d’arrêt », fait-il valoir.

L’idée, qui est venue d’une enseignante et de parents, est en processus de consultation. La décision devra faire consensus, affirme M. Bourbeau.

« La consultation du comité de parents n’a toujours pas été faite et pour nous, c’est une instance qui est extrêmement importante et ce qu’on souhaite, c’est que ça se fasse vraiment de concertation. »

L’arrimage devrait aussi être fait avec les autres commissions scolaires, qui, selon M. Bourbeau, s’intéressent au projet.

Préoccupations des enseignants

La proposition a été présentée aux enseignants avant les fêtes. Selon Jacqueline Bernier, vice-présidente du Syndicat de l’enseignement des Deux Rives, l'intention soulève plusieurs interrogations et inquiétudes auprès du personnel.

« Fin octobre, c’est très proche de la remise du bulletin du 15 novembre. Il y a énormément d’évaluations à ce moment-là, donc la semaine de congé est vraiment inappropriée pour les enseignants du secondaire et pour le primaire aussi », évoque-t-elle.

Le projet prévoit que les enseignants seraient au travail trois jours durant cette semaine de relâche.

Selon Mme Bernier, les enseignants se demandent s’ils pourront travailler dans leurs classes durant les congés puisque les écoliers risquent de se retrouver en service de garde plutôt qu'en vacances avec leurs parents et d’occuper les classes.

Un changement bénéfique

La Commission scolaire des Navigateurs dit s’inspirer de pratiques probantes en place dans d'autres écoles.

L’école Vision Rive-Sud, notamment, a implanté depuis 2011 une relâche à l’automne pour augmenter le taux de réussite des élèves et les aider à s’adapter au changement d’heure et aux journées qui raccourcissent.

Christine Bellerive, directrice générale de l’école Vision Rive-Sud, dit voir les effets positifs de la mesure.

« On voit les élèves revenir plus en énergie, plus motivés face à ce qui se passe dans la classe, aux tâches scolaires et des parents aussi plus en forme, plus joyeux. […] C’est un plus à l’apprentissage ».

La Commission scolaire des Navigateurs compte également devancer le calendrier scolaire à la rentrée pour qu'il commence à la fin des camps de jour et non plus tard.

Plus d'articles

Commentaires