Retour

Conduite en état d'ébriété : le chauffeur de la STLévis congédié

La Société de transport de Lévis (STLévis) a congédié le chauffeur arrêté ivre au volant le soir du 9 février. Après avoir mené une enquête administrative et rencontré des témoins, la direction est convaincue que l'employé a commis une faute grave.

« Dans ce cas-là, il est clair qu'il y a eu des manquements, à notre point de vue, graves, fautifs, qui méritaient le congédiement », affirme le président de la STLévis.

Michel Patry explique que le système de localisation des autobus montre sans aucun doute que le chauffeur n'a pas suivi le trajet habituel.

Les témoignages de certains passagers qui étaient à bord de l'autobus ce soir-là ont également servi à justifier le congédiement. « On n'a pas à attendre les procédures judiciaires. S'il y en a, ce n'est pas de notre ressort. On n'a pas à attendre ça pour prendre notre décision. »

Michel Patry rappelle que la STLévis exerce une politique de tolérance zéro en matière de drogue et d'alcool pour les employés qui occupent des postes où ils sont responsables de la sécurité des usagers.

Le chauffeur était déjà suspendu sans solde depuis son arrestation. Il a échoué l'alcootest à deux reprises lorsque les policiers l'ont intercepté sur l'autoroute 20 alors qu'il revenait sur la Rive-Sud.

Ce sont des passagers de l'autobus qui avait alerté les autorités. Le chauffeur conduisait de façon erratique et ne s'était jamais arrêté à l'Université Laval, un arrêt pourtant obligatoire sur son trajet.

Plus d'articles