Retour

Congestion : Lehouillier veut mener la vie dure aux élus provinciaux

Même s'il doit encore remporter l'élection municipale du 5 novembre, le regard du maire sortant de Lévis, Gilles Lehouillier, est déjà tourné vers les élections provinciales de 2018. S'il est réélu, il promet de faire la vie dure aux candidats pour qu'ils s'engagent à améliorer les conditions de circulation dans sa ville.

Le maire sortant demande, entre autres, des engagements fermes sur l'aménagement de la route des Rivières en boulevard urbain et la construction d'un nouveau viaduc au-dessus de l'autoroute 20.

« Ce n'est pas la lune qu'on demande en passant. Dans les dix projets sur la table, on en a retenu deux. Si on n'est même pas capable de nous répondre d'ici un an, avec des dates de réalisations concrètes, ces gens-là sont dans le trouble », a lancé le maire sortant.

Il a répété que, selon lui, Lévis souffre d'un sous financement provincial chronique en matière d'infrastructure.

Du même souffle, Gilles Lehouillier assure qu'il n'hésitera pas à prendre position aux élections provinciales qui auront lieu dans un peu moins d'un an. Lui-même ancien député libéral de 2008 à 2012, il n'hésitera pas non plus à renier ses anciennes allégeances.

« On va se faire le porte-étendard des gens qui vont prendre des engagements fermes, solides, avec une planification d'ensemble qui va permettre une fois pour toutes de régler les problèmes de congestion dans la grande région de Québec. »

Le maire sortant a également écorché le gouvernement provincial sur le dossier du troisième lien entre les deux rives du Saint-Laurent.

Il accuse le gouvernement libéral de « n'avoir rien fait » depuis la publication du rapport Massicotte, qui estimait le coût d'un tunnel à 4 milliards de dollars.

Invitation à aller voter

Tout en qualifiant ses adversaires de « plutôt discrets », Gilles Lehouillier a invité les Lévisiens à ne pas prendre sa victoire pour acquise et à exercer leur droit de vote le 5 novembre.

« Vu qu'on a dix candidats qui ont été élus [par acclamation], je rencontre beaucoup de gens qui me disent: "M le maire, c'est fantastique vous avez été élu par acclamation", mais non, j'ai un adversaire », a rappelé le maire en référence au candidat indépendant, André Voyer.

Avec des courses dans seulement cinq districts, Lévis Force 10 est néanmoins assurée d'avoir une majorité au conseil municipal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine