Retour

Congestion routière : investissement à Lévis en attendant un viaduc

La Ville de Lévis va investir 26 millions de dollars pour prolonger la rue Saint-Omer jusqu'à l'autoroute 20. Il s'agit d'une solution pour désengorger à la fois le centre-ville de Lévis et une partie de l'autoroute, selon le maire qui demande maintenant la construction d'un viaduc.

La Ville a donné le coup d'envoi des travaux mercredi. La rue Saint-Omer sera élargie à quatre voies entre le futur boulevard Étienne-Dallaire et le boulevard Guillaume-Couture. Cela permettra de faciliter les déplacements des travailleurs qui sont de plus en plus nombreux à se diriger chaque jour à l'Hôtel-Dieu, au siège social de Desjardins ou encore au campus de l'Université du Québec.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, prévient toutefois que cette solution sera fonctionnelle seulement si le ministère des Transports construit un viaduc pour relier l'autoroute 20 à la rue Saint-Omer et désengorger l'entrée de l'échangeur Président-Kennedy.

« Si le gouvernement veut agir rapidement, ce viaduc-là, c'est un incontournable et nous, on va être rendus à l'autoroute 20 en 2018, donc on s'attend donc à ce que le viaduc puisse se raccorder sur ce tronçon », dit-il.

Le maire de Lévis se dit par ailleurs favorable à l'idée d'ajouter une septième voie sur le pont Pierre-Laporte pour faciliter la circulation à la tête des ponts à l'heure de pointe.

Cette voie pourrait être affectée à un sens de circulation à certaines périodes et au sens inverse à d'autres périodes. Le projet a déjà été soumis au ministère des Transports, il y a une dizaine d'années, mais n'a pas été réalisé. Gilles Lehouillier croit qu'il faut envisager de le faire.

« Toute mesure qui pourrait être réalisée à très court terme en attendant qu'on finisse les études sur le 3e lien, toute mesure qui peut être mise sur la table, intéressante, je dis : "go, allons de l'avant!" »

Les maires de Québec et de Lévis rencontreront le ministre des Transports, Laurent Lessard, en début de soirée jeudi. L'objectif de la rencontre sera de discuter du 3e lien entre la rive nord et la rive sud du fleuve, mais aussi d'autres solutions à adopter court terme pour réduire la congestion routière aux heures de pointe. Gilles Lehouillier dit avoir plusieurs propositions à faire au ministre.

Plus d'articles