Retour

Contrat à la Davie : Couillard et Trudeau se font rassurants

Le premier ministre Philippe Couillard a obtenu l'assurance que le contrat promis par les conservateurs au chantier maritime Davie sera respecté par les libéraux.

Lors d'une rencontre lundi, Justin Trudeau aurait dit à Philippe Couillard que le retard dans l'attribution du contrat pour la Marine canadienne n'est pas le résultat d'une absence de volonté politique.

Le premier ministre québécois a tenu à rassurer les travailleurs du chantier de Lévis.

« Tous les deux, nous disons la chose suivante : oui, il peut y avoir eu des problèmes techniques dans l'attribution des contrats, ce sera à vérifier. Mais il n'est pas question de faire payer aux travailleurs de la Davie, les 250 personnes qui sont au travail actuellement, de leur faire payer les conséquences de ces erreurs, s'il y en a eu », a affirmé Philippe Couillard.

Le syndicat sceptique

Ces paroles rassurantes sont accueillies avec méfiance par les travailleurs du chantier, selon la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN), Ann Gingras.

« Ce n'est pas une tierce personne, en la personne de M. Couillard qu'on voudrait entendre, c'est M. Trudeau. On a besoin de voir le contrat signé », affirme Ann Gingras.

La Davie doit convertir le porte-conteneurs Astérix en navire de ravitaillement militaire pour la Marine canadienne. Vendredi, Radio-Canada apprenait que le gouvernement prévoit un nouveau délai dans le dossier d'attribution du contrat estimé à 700 millions, malgré une lettre d'intention signée par les conservateurs.

La compagnie Irving Shipbuilding d'Halifax, un concurrent de longue date de Davie, aurait tenté d'intervenir pour faire dérailler le projet de Davie. Ann Gingras affirme qu'il ne faut pas prendre ces informations à la légère.

« Il y a toute une pression médiatique du côté est du pays pour Irving et contre la Davie. Il faut que le premier ministre soit capable de s'élever au-dessus de la mêlée pour qu'enfin l'équité soit reconnue pour le chantier naval de Davie. »

Le fédéral a jusqu'au 30 novembre pour officialiser ce contrat à la Davie en vertu de cette entente.



Plus d'articles

Commentaires