Retour

« Corno était la Céline Dion de la peinture », dit son distributeur à Québec

Le distributeur dans l'est du Québec des œuvres de l'artiste peintre Joanne Corneau, alias Corno, et propriétaire de la Galerie Perreault à Québec témoigne de la grandeur de l'artiste québécoise morte d'un cancer à l'âge de 64 ans.

Rock-André Perreault expose plusieurs œuvres de Corno dans sa galerie de la rue Saint-Paul. Il souligne que l’artiste, qu’il avait rencontrée à Montréal, a connu beaucoup de succès à l'international, notamment à Londres, Paris, Venise, Hong Kong et Dubaï. Elle vivait à New York depuis plus de 20 ans.

« Je me plais à dire que c'est la Céline Dion de la peinture. Elle est plus reconnue à l'étranger qu'elle l'est ici au Québec », souligne-t-il.

Rock-André Perreault a toujours admiré les oeuvres de Corno, mais aussi sa fougue et son audace. « Tout ce qu'elle cherchait à reproduire, c'est la beauté, la beauté des êtres humains, des femmes, des hommes, le corps parfait, le visage parfait », décrit-il.

Rock-André Perreault est devenu son distributeur dans l'est du Québec il y a 3 ans et demi. Sept de ses oeuvres sont exposées en permanence dans sa galerie.

L'exposition complète, il y a deux ans, a été un moment très fort en émotion se rappelle-t-il.

« Ça faisait 22 ans qu'elle n'était pas venue à Québec. Les gens s'approchaient d'elle, la serraient dans leurs bras. […] Elle me disait toujours qu'elle se sentait "groundée" à Québec, ça lui faisait un bien énorme ».

Depuis l'âge de 40 ans, Joanne Corneau vivait et produisait à New York ces gros formats qui sont devenus sa signature.

L'artiste québécoise est morte d'un cancer de la gorge au Mexique, mercredi.

D'après les informations d'Alexandra Duval

Plus d'articles