Retour

Couillard confirme son intérêt pour les Jeux olympiques 

Le premier ministre Philippe Couillard confirme ce que Régis Labeaume affirme depuis dimanche : il appuie l'idée de tenir des Jeux olympiques à Québec, mais à certaines conditions.

En entrevue à Radio-Canada mardi matin à l'émission matinale de Saguenay, le premier ministre a dit souhaiter les Jeux, mais seulement s'ils sont organisés à des coûts modestes et ne mettent pas en péril les finances publiques. 

« Je les veux s'ils sont réalisables et s'ils ne mettent pas le Québec et la Ville de Québec dans une situation financière qui est mauvaise », a expliqué Philippe Couillard.

Le maire de Québec et le premier ministre se sont rencontrés avant le départ de Régis Labeaume pour la Suisse.

« On avait établi le concept de voir s'il était possible et réalisable d'avoir les Olympiques à Québec, mais peut-être partagés avec une autre localité et surtout à coûts modestes », précise le premier ministre.

Lundi, le bureau du premier ministre avait tenu à nuancer les propos du maire qui affirmait que Philippe Couillard lui avait dit : « Nous, on les veut », en parlant des Jeux olympiques. Au cabinet du premier ministre, l'attaché de presse Harold Fortin s'était contenté de déclarer dans un courriel que « le premier ministre est d'accord avec la démarche entreprise par le maire ».

L'opposition pas fermée

De son côté, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, ne rejette pas l'idée des Olympiques pour la ville de Québec. François Legault mentionne toutefois qu'il aime les grands projets, mais plus encore la gestion responsable.

« Je voudrais être capable d'avoir un plan d'affaires crédible et qui nous montre que c'est abordable, qu'il y a des retombées suffisantes pour justifier les investissements. Pour l'instant, je n'ai pas vu ce plan d'affaires, mais je ne suis pas fermé à l'idée. »

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, croit quant à lui que la tenue de Jeux olympiques constituerait une occasion exceptionnelle de mettre en valeur la capitale nationale et que l'idée doit à tout le moins faire l'objet d'une analyse sérieuse.

« C'est pas une mauvaise perspective, au contraire, si tout devait se faire de façon raisonnable et réaliste en fonction de nos moyens. Le Québec et Québec disposent d'atouts majeurs, un hiver et des montagnes, des athlètes québécois exceptionnels [...] Ce serait pour nous l'occasion de célébrer notre talent, notre beauté et de célébrer notre créativité et notre fierté ».

Le premier ministre Philippe Couillard a mentionné ce matin qu'il comptait organiser une rencontre avec Régis Labeaume pour faire le point, lorsque le maire sera de retour de Lausanne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine