C'est parti pour les 19e Fêtes de la Nouvelle-France. Les soldats du régiment de Carignan-Salières et des Filles du roy ont ouvert les festivités mercredi après-midi en débarquant au bassin Louise. Jusqu'à dimanche, Québec vivra au rythme de la première colonie française en Amérique du Nord.

Vers 16 h, quelques dizaines de personnages costumés sont arrivés à bord de la goélette Grosse-Île, soulignant l'arrivée il y a 350 ans des soldats du régiment français.

À 19 h, les festivités se sont poursuivies avec les personnages colorés et démesurés du traditionnel défilé des géants. Ils ont déambulé sur la Grande Allée, de l'hôtel Le Concorde jusqu'au coin des rues du Fort et de Buade.

Les organisateurs ont misé sur le fleuve pour développer la programmation des Fêtes cette année. Sous le thème « Québec, ville portuaire », les festivités veulent rappeler l'importance du Saint-Laurent à l'époque où il s'agissait de la seule voie de communication pour maintenir le lien entre le Vieux Continent et la colonie naissante.

Samedi, les festivaliers pourront revivre la bataille historique qui a opposé Phips à Frontenac en 1690. L'émissaire anglais partira du bassin Louise et montera jusqu'à la terrasse Dufferin pour demander à Frontenac sa reddition. La suite est connue, les canons ont tonné et les Anglais ont été repoussés à la Pointe-Lévy.

En soirée, les festivaliers verront une version théâtralisée de cette Bataille de Québec.

En tout, près de 400 mises en scène se dérouleront pendant cinq jours afin de recréer la vie des gens de Québec au 17e et 18e siècle.

Plus d'articles

Commentaires