Retour

Coupable d'avoir menacé de mort Régis Labeaume

Un homme de 43 ans a été déclaré coupable de menaces de mort à l'endroit du maire de Québec, Régis Labeaume.

Un texte de Yannick Bergeron

Sacha Crépeault avait envoyé une série de trois courriels vulgaires et déplacés à la chroniqueuse du Journal de Québec Karine Gagnon lors de la campagne électorale, en octobre 2017.

Considérant que la chroniqueuse avantageait le maire sortant au détriment du candidat de Québec 21, Jean-François Gosselin, il a joint une photo de Régis Labeaume dans son dernier envoi.

La photo était accompagnée des paroles d'une chanson du groupe Metallica : « Die by my hand ».

La chroniqueuse du quotidien a alerté la police à la suite de ce dernier courriel.

Sacha Crépeault a indiqué qu'il n'avait pas vu les paroles qui accompagnaient la photographie du maire.

« Si j'avais su ce qui était marqué, c'est certain que je n'aurais pas envoyé ça », a juré Crépeault, affirmant que la grosseur de son téléphone ne lui avait pas permis de lire le texte.

La juge Chantale Pelletier n'a toutefois accordé aucune crédibilité au témoignage de Sacha Crépeault qui a aussi tenu des propos désobligeants sur les réseaux sociaux à propos des musulmans, en plus de glorifier l'auteur présumé de la tuerie à la grande mosquée.

Sacha Crépeault a reçu une peine de 40 heures de travaux communautaires et devra respecter une probation de deux ans.

Pendant cette période, il n'aura pas le droit de communiquer avec Régis Labeaume, ni avec la chroniqueuse Karine Gagnon.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité