Retour

Coupe Banque Nationale : Océane Dodin déclare forfait

Océane Dodin a dû renoncer à la défense son titre de championne de la Coupe Banque Nationale de tennis à Québec.

Un texte de Jean-Philippe Martin

La jeune Française de 20 ans s'est retirée du tournoi, tout juste avant son match de deuxième tour, mercredi, contre l'Américaine, issue des qualifications, Caroline Dolehide.

Dodin a été prise d'étourdissements quelques heures avant son duel prévu pour 17 heures au PEPS de l'Université Laval. Elle s'est présenté sur le court vers 16 heures pour son entraînement d'avant-match. Après avoir frappé quelques balles, elle est tout de suite rentrée au vestiaire.

« Elle pleurait toutes les larmes de son corps quand la décision a été prise de ne pas jouer », a raconté le directeur du tournoi, Jacques Hérisset.

Ce n'est pas la première fois que Océane Dodin est ennuyée par des problèmes de vertiges. Elle a dû s'absenter de la compétition en 2014 pour les mêmes raisons.

Frédéric Dodin, le père et entraîneur de Océane avait d'ailleurs demandé à l'organisation du tournoi que sa fille ne participe pas à la Soirée des joueuses, dimanche. Les participantes avaient été conviées pour une croisière d'un soir sur le fleuve Saint-Laurent.

« Les médecins lui déconseillaient de monter sur le bateau », a expliqué Hérisset, avant de mentionner que rien ne laissait présager l'abandon de la deuxième favorite.

Dur coup pour le tournoi

Forte de sa victoire en 2016, Océane Dodin se présentait à Québec comme l'une des préférées des amateurs. Sa personnalité enjouée et ses commentaires d'après-matchs avaient fait d'elle une des chouchoutes du tournoi.

Après le désistement d'Eugenie Bouchard avant même son premier match, c'est une autre tuile qui s'abat sur les organisateurs de la Coupe Banque Nationale.

« C'est certain qu'on n'en a pas dix comme elle! » se désole Jacques Hérisset, qui vient de perdre une des deux seules joueuses du top 50 mondial au sein du tableau principal.

Jacques Hérisset espère maintenant que les deux Canadiennes toujours en lice pourront surprendre et susciter l'intérêt des gens de Québec.

Le hic, c'est que Françoise Abanda et Bianca Andreescu se trouvent toutes les deux dans le haut du tableau.

« Mais, c'est ça la game! » rappelle Jacques Hérisset, avec le sourire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine