En marge de la Nuit des sans-abris, quelque 400 coureurs ont pris part dimanche à la première course Courir aux abris dans le quartier Saint-Roch et aux abords de la rivière Saint-Charles.

Un texte de Charles D'Amboise

L’événement, organisé par l’organisme communautaire Archipel d'Entraide, visait avant tout à attirer l'attention sur la réalité des sans-abri dans la capitale. Même si Québec connaît un des plus bas taux de chômage de la province, les besoins pour la clientèle plus vulnérables sont toujours aussi présents.

« Les refuges d'hébergement d'urgence débordent. On peut croire qu'il y a eu une augmentation dans les dernières années des personnes en situation d'itinérance », explique Isabelle Descôteaux, coordonnatrice du comité Maison de chambre de Québec, un organisme qui recevra davantage de financement grâce à l’événement.

Tous les fonds recueillis seront remis au fonds de réinsertion en logement, entre autres aux maisons de chambres de la capitale, où se retrouvent souvent les clientèles plus vulnérables.

« La maison de chambre est à mi-chemin dans le parcours de l’itinérance. Souvent, ça va être le dernier endroit où les gens vont habiter avant de se retrouver à la rue ou dans les refuges. À l’inverse, pour se sortir d’une situation d’itinérance, c’est le premier endroit où les gens vont habiter avant de pouvoir d’avoir un logement stable et permanent », ajoute Mme Descôteaux.

La course proposait plusieurs niveaux d’épreuve, variant de 1 km à 15 km. Les organisateurs prévoient déjà que l’événement reviendra l’an prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine