Retour

Course à pied et yoga, une combinaison gagnante

Le yoga est de plus en plus populaire auprès des athlètes. À Québec, une entraîneuse en course se spécialise d'ailleurs dans le yoga pour coureur, qui peut contribuer à l'amélioration des performances et à la réduction des blessures.

« C'est une belle complémentarité », croit Mireille Massé, qui conjugue course à pied et yoga depuis quelques années.

L'entraîneuse s'est tournée vers le yoga pour en finir avec ses blessures. « Le yoga m'a amené cette espèce d'impression que c'était la bonne combinaison, une combinaison de renforcement musculaire. Certains muscles sont un peu délaissés dans la course, car on travaille beaucoup les quadriceps », souligne-t-elle.

Convaincue des bienfaits du yoga, Mireille Massé s'est spécialisée dans le yoga pour coureur à Toronto, auprès de l'une des pionnières dans le domaine, Christine Felstead. Elle est la première Québécoise à terminer cette formation.

Depuis, elle donne des cours à d'autres athlètes et entraîneurs, mais aussi aux moins sportifs. « Je trouve ça vraiment intéressant. On va travailler de façon différente la souplesse, la résistance qu'on peut aller chercher. Beaucoup de choses qu'on n'est pas habitué de travailler », explique Phong Bui, un entraîneur de sport d'endurance.

Mireille Martel voit aussi une belle complémentarité entre la course et le yoga. « La course, c'est un mouvement répétitif. C'est toujours les mêmes muscles et les mêmes articulations qui prennent le choc. Donc, le fait de mélanger ça avec un yoga, on va relâcher ces endroits-là, on va aussi contracter ou développer la force dans d'autres régions qui sont peut-être sous-développées. »

L'ex-triathlonien Yannick Fournel s'est récemment mis au yoga pour coureur et il en retire déjà des bénéfices. « J'ai fait beaucoup de physio. La physio, c'est toujours des répétitions, c'est plate. Le yoga pour coureur, c'est plus tranquille, c'est plus souple, ça va chercher moins les répétitions, mais ça va chercher autant de force et, en plus, je développe de la souplesse », note-t-il.

Le yoga aide aussi les athlètes à se relaxer après l'effort. « Le repos est une partie intégrante de l'entraînement et on l'oublie beaucoup », rappelle Phong Bui.

Plus d'articles

Commentaires