Retour

Critique cinéma : désir et pouvoir au cœur de La reine-garçon

Un an après avoir été présenté au Festival de cinéma de la ville de Québec, le film The Girl King (La reine-garçon) est maintenant à l'affiche en salles à compter de vendredi.

Un texte de Anne-Josée Cameron

Le film La reine-garçon, réalisée par le grand scénariste finlandais Maki Kaurismäki et dont le scénario a été confié au dramaturge québécois Michel-Marc Bouchard, est inspiré des années de règne de la reine Christine de Suède, qui connut un destin hors du commun.

Le film plonge les spectateurs au coeur du XVlle siècle, en Suède, alors que la jeune reine Christine entend faire de son pays le pays le plus moderne d'Europe.

Élevée comme un garçon selon les dogmes luthériens, cette souveraine énigmatique forte et intelligente tente d'éduquer ses sujets et plus encore, de mettre fin à la guerre de Trente Ans.

Allant à l'encontre de son entourage, elle dérange par ses visées progressistes.

Femme de pouvoir dans un monde d'hommes

Le scénario de Michel-Marc Bouchard rend compte de la position difficile dans laquelle se trouve cette femme de pouvoir dans un monde d'hommes. Ses cousins et amis d'enfance sont présentés comme autant d'amoureux potentiels que de maîtres en attente.

Elle suscite le désir des hommes qui veulent lui ravir le pouvoir.

Le désir est d'ailleurs l'un des moteurs importants de ce film de Kaurismäki. Le cinéaste fait découvrir avec beaucoup de délicatesse la naissance du désir entre deux femmes. Il a choisi deux actrices formidables, Malin Buska, qui incarne à la perfection cette reine forte et déterminée, ainsi que Sarah Gadon, lumineuse et délicate dans le rôle de la favorite.

Production canado-suédoise, la distribution comprend également l'acteur québécois François Arnaud et le suédois Michael Nyqvist.

Afin de donner vie au texte de Michel -Marc Bouchard, Kaurismäki s'est entourée d'une équipe formidable. Il a fait appel au directeur photo Guy Duffaux et à la conceptrice de costumes Marjatta Nissinen. Le résultat est magnifique.

Kaurismäki offre avec La reine-garçon une très belle version de la vie de cette femme incomparable que fut Christine de Suède.

L'histoire a également donné lieu à une pièce de théâtre, montée en 2012 au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal , qui a fait sensation.

La reine-garçon prend l'affiche au Québec le 2 septembre.

Bande-annonce en anglais sous-titrée en français

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine