Retour

Crue printanière : des évacuations préventives à Saint-Étienne-de-Lauzon

La rivière Beauvirage est sortie de son lit à certains endroits dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, à Lévis. Une soixantaine de résidences ont été évacuées mardi de manière préventive en raison de la hausse du niveau de l'eau.

Les résidents des rues Oscar-Carrier, Marcel-Roussel, de la Boucle et d'une portion du rang Sainte-Anne sont visés par l'avis d'évacuation. Ces routes sont également fermées à la circulation.

Un centre d'accueil a été aménagé à la salle Étienne-Baillargeon du secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon pour accueillir les personnes touchées.

Francine Duguay, qui fait partie des résidents évacués, dit avoir l’habitude de ce genre de situation.

« On est habitués vu qu’on reste ici, sur le bord de la rivière, ça fait trois ans de file que la rivière déborde, ça va être la quatrième. Quand ça monte, on ne sait pas jusqu’où ça va arrêter », témoigne-t-elle.

La Sécurité civile ne peut dire à quel moment les résidents pourront regagner leur domicile. Les autorités suivent avec attention les conditions hydriques particulières, souligne Gaétan Drouin, coordonnateur des mesures d'urgence à la Ville de Lévis.

« C’est vraiment une situation particulière, même problématique, compte tenu du réchauffement qu’on a vécu depuis deux jours, les pluies attendues également, et que le mercure demeure au-dessus du point de congélation pendant la nuit, donc le ruissellement ne stoppe pas durant la nuit », explique-t-il.

La rivière Beaurivage s’écoulait à un débit de 200 mètres cubes par seconde quand l’appel d’évacuation préventive a été déclenché.

Embâcle

Des travaux ont été effectués sur la rivière dans la journée pour défaire un important embâcle. La rétrocaveuse amphibie, communément appelée « grenouille », a été mise à contribution pour affaiblir le couvert de glace en aval et permettre l'écoulement de l'eau.

Malgré le travail effectué, le débit de la rivière a continué à augmenter pour atteindre près de 300 mètres cubes par seconde en fin d'après-midi, mentionne M. Drouin.

« On a réussi à défaire l'ensemble du couvert de glace à la hauteur du périmètre urbain de Saint-Étienne en aval. C'est un tracas important qui est éliminé, mais malgré tout, on a quand même un rehaussement du niveau du cours d'eau. On a aussi un amoncellement de glaces à la hauteur du chemin Craig. »

L'amoncellement de glace s'était d'abord formé dans le secteur du chemin du Moulin avant de céder partiellement. La glace s'est ensuite retrouvée prisonnière des méandres de la rivière à proximité du club de golf Saint-Étienne.

Quatre pelles excavatrices sont à l'oeuvre pour défaire la glace. Les autorités continuent de surveiller la situation de près. La Ville a dégagé des sommes pour que les opérateurs surveillent la débâcle durant la nuit et mercredi si nécessaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine