Retour

Cuisine de rue à Québec : « beaucoup plus que les camions »

La cuisine de rue débutera dès l'été prochain à Québec. La Ville autorisera 15 camions de rue qui opéreront dans des zones non-commerciales, loin du Vieux-Québec. La Ville souhaite aussi permettre aux restaurateurs qui ont pignon sur rue de vendre par le biais d'une fenêtre en façade de leur établissement.

La Ville de Québec souhaite aussi « démocratiser la cuisine de rue » en délivrant trois permis de vélo-cuisine sur son territoire.

Le groupe de travail sur la cuisine de rue à Québec, présidé par le chef Jean Soulard, a présenté ses principales recommandations, vendredi. Le projet pilote de cuisine de rue se déroulera au cours des étés 2017 et 2018.

Les camions de rue pourront opérer dans 10 sites situés dans des zones non commerciales, dont le Domaine de Maizerets ou la promenade Samuel-De Champlain. « Ce sont des sites qui se situent dans des secteurs où on retrouve peu ou pas d’offres en restauration. Le but de la démarche étant de ne pas pénaliser les restaurateurs qui ne sont pas déjà établis », a fait savoir Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif à la Ville de Québec.

Les camions de rue pourront également opérer dans des secteurs sans restrictions, soit les parcs industriels et les zones industrielles. « Les propriétaires pourront circuler librement sur les terrains situés dans ces zones. Ce sera à eux de faire des ententes avec ces propriétaires de ces terrains-là », ajoute Julie Lemieux.

Un groupe neutre sera chargé d’évaluer les candidatures.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine