Retour

Cuisine de rue : peu d’assouplissements en vue à Québec

Les camions-restaurants seront de nouveau confinés à des sites identifiés par la Ville de Québec l'été prochain. Des terrains privés devraient s'ajouter à une liste de parcs potentiels, mais pas question pour l'administration Labeaume de permettre la vente de nourriture directement dans la rue.

Un texte d'Olivier Lemieux

Même si la moitié des participants ont quitté le projet pilote à la fin de l’été dernier, la Ville de Québec maintient le cap dans sa politique de cuisine de rue. Les règles de fonctionnement seront expliquées à ceux qui souhaitent poursuivre l’aventure dès mercredi.

Selon des documents obtenus par Radio-Canada, la demande de certains propriétaires de camions-restaurants de pouvoir faire une « vraie » cuisine de rue n’a pas été retenue.

Au lieu de permettre la présence des camions sur certaines artères achalandées, l'administration Labeaume compte plutôt étendre le projet pilote à des terrains privés, en respectant les conditions prévues au règlement de zonage.

Une carte des lieux privés potentiels sera dévoilée, mais une source bien au fait du dossier estime que les amateurs de food truck pourraient rester sur leur faim.

« Le lobby des restaurateurs a gagné. La Ville ne veut pas permettre la véritable cuisine de rue sur son territoire », estime cette personne, qui refuse d'être identifiée.

Plus de camions par site

L’accès à des sites privés se veut un nouveau volet au projet pilote qui se limitait l’an dernier à des parcs municipaux. La Ville s’engagerait aussi à fixer une limite de camions par endroit, selon les capacités d’accueil du lieu. Cela pourrait permettre à un plus grand nombre de camions de se trouver au même endroit.

Est-ce que ces changements permettront de relancer le projet pilote pour sa deuxième saison?

« Tout va dépendre des nouveaux sites. Si l'achalandage n'est pas au rendez-vous, le projet pilote ne fonctionnera pas plus », estime notre source.

Des options pour les vélos-cuisine

La Ville souhaite par ailleurs permettre la présence des camions-restaurants et des vélos-cuisine aux mêmes endroits.

L’été dernier, le passage des vélos-cuisine aux abords des places éphémères municipales a été apprécié. La possibilité de leur permettre de circuler sur des tronçons de pistes cyclables est maintenant étudiée, notamment dans le secteur de la rivière Saint-Charles.

Les rassemblements à ExpoCité abandonnés

La Ville de Québec renonce à organiser des rassemblements périodiques de camions-restaurants sur les terrains d’ExpoCité.

L’hiver dernier, un appel d’intérêt avait été lancé pour la tenue de 3 à 6 jours d'événements de cuisine de rue durant l’été aux abords du Centre Vidéotron. La Ville ne souhaite plus poursuivre cette avenue. Selon nos informations, elle verrait d’un bon œil qu’une volonté d’organiser des événements de cuisine de rue émane du milieu de la restauration.

La Ville de Québec a refusé de commenter le dossier.

Plus d'articles