Retour

De l'aide pour protéger les enfants du divorce

Un programme visant à protéger les enfants dont les parents sont engagés dans une séparation houleuse vient d'être confirmé mardi au palais de justice de Québec.

Un texte de Yannick Bergeron

Après avoir fait l'objet d'un projet pilote, ce programme va s'étendre à un plus grand nombre de familles, a annoncé la ministre de la Justice Stéphanie Vallée.

Québec injecte 180 000 $ pour aider les familles en conflit à passer à travers le processus judiciaire, en mettant les besoins des enfants au premier plan.

« On veut offrir un plan centré sur la coopération et non la confrontation », a déclaré la ministre Vallée, lors de l'annonce au palais de justice de Québec.

Des travailleurs sociaux et des psychologues seront mis à profit pour accompagner les familles déchirées qui accepteront de participer.

Le projet auquel la Cour supérieure collabore bénéficiera à 80 familles.

Lors de la première phase du projet, une dizaine de familles y avaient participé.

Pour le juge en chef associé de la Cour supérieure du Québec, Robert Pidgeon, les causes familiales sont parmi les plus difficiles à juger.

Il se souvient d'un collègue qui lui a parlé du cas d'un père qui a tué ses enfants avant de s'enlever la vie, après son jugement.

« Pour un juge, c'est dévastateur », souligne le juge Pidgeon, estimant que si le programme permettait d'éviter un seul drame, il aura atteint son objectif.

Pour l'instant, le projet est offert dans le district judiciaire de Québec, mais il pourrait être étendu à d'autres régions du Québec.

Plus d'articles