Retour

De l'aide pour redémarrer les Serres Fortier

Les enseignants et les étudiants en horticulture du Centre de formation professionnelle Fierbourg se mobilisent pour aider à relancer la production des Serres Fortier de Lévis ravagées par un incendie en janvier dernier

À la demande du propriétaire, Paul Fortier, la relève viendra prêter main-forte jeudi pour faire des travaux pour permettre la production de fleurs annuelles à compter du mois de mars.

Gontran Filion, enseignant en production horticole, souligne que le centre a, sans hésiter, répondu de manière favorable à la demande du partenaire important pour la formation des élèves. Les Serres Fortier accueillent régulièrement des étudiants en stage.

« Il nous a demandé un coup de main, il faut refaire les infrastructures des serres, alors nous on va commencer au niveau de réajuster les tables, faire le nivellement du plancher dans un premier temps », explique-t-il.

En tout, 12 élèves et 4 enseignants effectueront des travaux physiques. Ils pourraient aussi participer au début de la production au printemps. 

Les élèves sont emballés à l'idée de participer à ce bénévolat scolaire, même s'ils ne seront pas notés pour les travaux. 

« Pour nous, c'est une expérience de plus et il n'y a rien comme apprendre sur le terrain », dit Ghislain Cloutier qui souhaite travailler en serriculture.

L'étudiante en agriculture Catherine Doyon ajoute que la collaboration fait partie de la culture du métier. « Dans la communauté agricole, on veut toujours s'entraider. Les producteurs vont demander aux élèves, la relève dans le fond, de venir aider. On est là pour ça. On est très content. »

Les serres de l'entreprise Les Serres Fortier, un important producteur de plantes ornementales, ont subi des dommages évalués de 300 000 $ à 400 000 $ lors de l'incendie de janvier.

Plus d'articles